FA5600
FA5600

Chez Djam, on aime voir les choses autres qu'elles ne paraissent, ainsi que ces étiquettes stylistiques pensées comme autant d’arguments de vente destinés bien souvent à asseoir une génération de musiciens prétendument innovante sur des cultures oubliées, dévoyées, pillées… Notre métier est d’autant plus gratifiant, lorsqu’il nous permet de réécrire une page d’histoire, de rendre à César ce qui lui revient de droit.

Si je vous dis « rock n’roll », vous me répondriez sans doute Elvis Presley, Bill Haley, Sam Phillips, Eddie Cochran… Plus que jamais, vous auriez tort. Little Richard, Chuck Berry, Bo Diddley, donc ? On se rapproche… Allez, remontons encore quelques années en arrière, à l’aube des années 1940. Les noms de Jay McShann, Jimmy Preston, Tiny Bradshaw, Wynonie Harris, Roy Brown, Smiley Lewis, Jackie Brenston, Louis Jordan, Freddy Strong, Jim Wynn, Big Joe Turner ou encore Hal Singer, vous évoquent peut-être quelque chose… Du rhythm and blues, vous dites ? Craignez que Marie Laveau n’en appelle à Papa Legba pour vous faire descendre dans les entrailles putrides d’un enfer où Belzébuth serait un black aussi rancunier du despotisme industriel blanc que Miles et Mingus réunis ! Car, oui, bien que marqué par les orchestres de swing (ce qui peut d’ailleurs créer la confusion des styles), tout ceci n’est que rock ; ce, bien avant l’apparition du terme dans les charts.

Comment expliquer que l’histoire cite Bill Haley comme pionnier du genre au début des années 1950, au regard de titres comme « Rock Around The Clock » et « Rock The Joint », alors que ces mêmes titres existaient quelques années plus tôt sous les plumes respectives des saxophonistes afro-américains Hal Singer et Jimmy Preston ?... Plus préoccupant encore, comment se fait-il qu’une même musique soit appelée différemment lorsqu’elle est jouée par des blancs (« rock ‘n’ roll ») ou par des noirs (« Race Records » jusqu’en 1949 dans Billboard, puis « R&B » ou « Rhythm and Blues »), et que ce constat perdure inconsciemment dans l’imaginaire collectif depuis un siècle ?

Trois raisons (évidentes) à cela : racisme, ségrégation, censure. Si d’un point de vue strictement musicologique, le rock n’est qu’une alliance de boogie-woogie, de blues électrique, de jump blues et de swing, son attitude débridée, chargée de métaphores suggestives, parfois à la sexualité subversive, ne pouvait décemment pas trouver sa place sur les ondes radiophoniques américaines ; du moins, pas dans les mots d’afro-américains tout juste émancipés de l’esclavage… Il eut ainsi fallu que ce rock, très largement censuré à sa création, finisse par se teinter d’une country dont les blancs se réclamaient les seuls parents pour admettre l’existence officielle du genre en 1954 ; omettant sciemment de donner raison à l’animateur radio blanc Alan Freed qui, depuis 1949, réunissait sous le terme générique « rock and roll », artistes blancs comme noirs. Depuis, c’est cette esthétique de 1954, essentiellement réduite à Elvis, que l’on a retenue... et qui peine encore souvent à concéder son hérédité à la black music. Si, finalement, nous admettons très aisément l’invention du be-bop par Charlie Parker ou Dizzy Gillespie, bien peu de personnes ne mesurent la contribution de ces génies au développement du rock, bien qu’ils se soient tous deux placés aux premières loges de son édification - le premier, saxophoniste de Jay McShann sur « Jump The Blues », le second, trompettiste de Freddy Strong sur « We Love To Boogie » aux côtés d’un certain… John Coltrane.

Sceptiques, ne riez pas trop vite !… Car votre méfiance naturelle resterait entière sans que vous n’ayez pris connaissance du défrichage expert du patrimoine musical afro-américain mené depuis si longtemps par le label indépendant Frémeaux & Associés, restituant aujourd’hui une anthologie quasi muséographique de ce rock dansant, chevronné, libérateur… pour autantinjustement évincé de la culture.

Alexandre Lemaire

Race Records - Black Rock Music Forbidden On U.S. Radio 1942-1955, Frémeaux & Associés, notes par Bruno Blum, 2015

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out