Apollo Brown & Skyzoo, The Easy Truth, Mello Music Group. On pourrait penser qu’Easy Truth est une collaboration inédite mais il n'en est rien.

Appollo Brown, originaire de Grand Rapids, fait ses classes à Détroit, bastion d’un certain Eminem. Le producteur excelle dans le domaine du Boom-bap - cette mouvance hip hop qui ramène le rap a l’aube des 90’s, son origine donc, sans voix autotunée ou autre utilisation outrancière de pro-tool, mais de lourdes basses, quelques samples et des lyrics de MC endiablés. Il se distingue en utilisant des samples issu de la soul, du funk mais aussi du rock et de la country (oui oui, de la country avec les chapeaux de cow boy et les santiags avec éperons). Detroit a une place particulière dans ses productions, il essaye de représenter au mieux l’atmosphère si reconnaissable de la Motor city. Dans sa discographie on peut relever des collaborations prestigieuses comme Ghostface Killah, Chino XL ou encore Guilty Simpsons. Il a aussi produit “ Got It From Here “ pour Skyzoo. Ce dernier est un emcee new-yorkais, au flow et texte directement hérité de Jay-Z, Nas ou encore Notorious B.I.G.

Apparemment Apollo et Skyzoo se sont bien entendus car ils ont décidé de pondre un album collaboratif. The Easy Truth est une réussite tant l'alchimie est parfaite entre le MC et le producteur. Les beats d'apollo sont puissants, ils y associe des petites sonorités jazz ou pop selon les titres. On ne peut s'empêcher d’avoir une certaine nostalgie pour les 90’s quand on écoute les instrus. Au rythme Boom-bap d'Apollo, répondent les lyrics sans concessions de Skyzoo. Le MC prend conscience de sa nouvelle dimension, prenant le melon au passage ( nee deep, chasing time/It's like i'm standing still /Got no time to kill/No sleep, can't rewind/So I walk alone/King without a throne extrait de “on the same” ). Ses textes sont parsemés d’hommages et référence pour la plupart new yorkaise (on peut citer à tout hasard jay-Z).

Blueprint track 4, with one of those on your sight
Fast forward the light, you know you low on your sights

Bien sûr, comme beaucoup d’MC, l'actualité est passée au crible, relatant le climat de haine raciale que vivent les USA: "Living reckless /Die for my section/ The same one where you can get killed without any questions,/ cops and exes, whether past tense or expected ..." ). On a aussi droit à des passages plus légers où il nous narre son enfance dans les quartiers de NY et le respect pour ses aînés :“I was 12 falling asleep to the thought of a kilo/ I was 12 in advanced classes as bored as a free throw / my mother’s biggest fear was me coming home with a P.O.” ).

Les 2 artistes extrêmement prolifiques dans leurs domaines ont uni leurs talents pour livrer un album que l’on peut qualifier d'oldschool, certains diront que l’album n’est plus dans l’air du temps, mais chacun y verra midi à sa porte ... nous on est preneurs !


Comment

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out