Grands Formats au D'Jazz Nevers Festival

Les occasions de faire d'une pierre deux coups sont suffisamment rares, alors profitons-en. Le D'Jazz Nevers Festival fête ses trente ans cette année, et il faudrait plus qu'une brève pour en lister les engagements, les qualités et l'activisme pour un jazz vivant et ambitieux. Cette année, le festival accueille également Grands Formats, la fédération nationale des grands ensembles de jazz et de musiques improvisées souvent méconnue du public, pour l'organisation de tables rondes et de concerts servant à borner la création actuelle des formations imposantes en France.

Jeudi 11 novembre à la maison de la culture de Nevers, Arnaud Merlin accueillera ainsi une discussion sur la question en compagnie de certains chefs d'orchestre qui ne comptent pas parmi les moins intéressants du paysage français : Fred Maurin de Ping Machine, Claude Tchamitchian, Christophe Rocher (Nautilis) et Frank Tortiller seront de la partie pour débattre du thème « Circulez, il y a le jazz à voir ! » Un rappel important à l'heure où ces grands ensembles luttent comme d'autres, mais plus que d'autres, contre la frilosité généralisée de politiques de programmation verrouillée par une économie complexe. Disons-le tout de go : trouver des financements pour quinze musiciens et quasi mission impossible aujourd'hui où cela est déjà complexe pour un trio... Pourtant le jazz et toutes les musiques se jouent parfois à beaucoup ou plus encore, et Grands Formats milite pour que nous ne l'oublions pas.

Deux concerts accompagnent cette belle initiative : le programme Regard de Breizh de l'ensemble Nautilis et le vendredi 11 novembre le tentet de Claude Tchamitchian Acoustic Lousadzak présentera « Need Eden ». Pour la musique et sa défense, on ne peut qu'inciter à venir nombreux !


Comment