Les aventures d'Ahmed Abdul-Malik

Le monde des oubliés peut se diviser en deux catégories. Ceux qui sont oubliés parce qu'ils n'ont jamais tutoyé les sommets de l'histoire du jazz, et ceux qu'on a oubliés alors même que tout jazzophile les a forcément entendus, derrière un Coltrane ou un Monk. Ahmed Abdul-Malik a justement joué avec les deux derniers. Entre autres. Mieux : il est à la basse sur Misterioso de Monk, l'un des sommets de la discographie massivement géniale du pianiste schizophrène et iconoclaste. La suite


L'anonymat du légendaire Hasaan Ibn Ali

Dorothy Ashby a eu l’obstination pour elle. Une idée fixe et de la passion auront été les moteurs d’un parcours intéressant. Délaissant le piano, c’est contre l’avis de ses camarades jazzmen qu’elle a creusé la brèche d’un instrument plutôt rattaché à la musique classique. Aujourd’hui, sa discographie comme preuve, nous pouvons la remercier de son choix.  

 Lire la suite

Mon oublié du jour présente un avantage de taille dans le cercle des disparus : il n’aurait enregistré qu’un disque. Avec Max Roach.  Vous devinerez qu’il n’est pas batteur et je vous dirais que vous en avez sous la caboche. Parce que Hasaan Ibn Ali était pianiste. Un pianiste instable, avant-gardiste et mort jeune.

Lire la suite

Howard Hanger, les doigts de dieu

Howard Hanger n’est pas à proprement parler un “oublié du jazz”, s’il l’est, c’est qu’il l’a toujours été. Notre amie Agathe Boschel, habituée aux errances sur youtube l’a découvert par hasard avant de me partager cette découverte. Mais avant de vous en dire plus sur ce personnage curieux à bien des égards, écoutez “God Of Grace“ - extrait de Through A Glass Darkly (1970)- dont le titre devrait vous servir d’indice quant au métier du protagoniste. Lire la suite

Nathan Davis : aux bons souvenirs de 1965

Un détour par une des gloires passées du Paris des années 60 s’impose. Un expatrié de plus au sein du bataillon de jazzmen allant et venant dans le Paris d’après-guerre dans une population conquise -les jazzophiles en premier, eux qui accueilleront les jazzmen américains comme des stars. Nathan Davis a connu cet éclat pendant une décennie de jazz hyperactif. 

Lire la suite

Jef Gilson & Malagasy 

C’est le genre de sorties que les collectionneurs chérissent. Un coffret de raretés dédié à un musicien génial et méconnu. Du bonheur en boite, finalement.

Jef Gilson était un pianiste français, né sous le nom de Jean-François Quiévreux en 1926 à Guebwiller en Alsace. Après sa disparition en 2012, Gérald Short, le créateur du fameux label anglais Jazzman records décida de consacrer une « rétrospective » à cet artiste qui avait tant oeuvré pour le jazz en France !

Lire la suite


 Spiritual jazz - the lost tracks

Découverte du jour : Les Mains Noires publie une compilation de 9 titres de spiritual jazz sélectionnés par Gérald Short. Le directeur de Jazzman records a réuni 9 morceaux qui étaient passés à côté de ses sélections pour la merveilleuse série de compilations Spiritual Jazz qui a fait du superbe label anglais une référence en la matière. En 6 volumes déclinés par les thématiques « Esoteric Modal and Deep Jazz from the Underground 1968-77 » ; « Europe » ; « The World » ou « Various ».

Lire la suite

Les moustaches poussiéreuses de Vince Guaraldi

Avec sa grosse moustache et ses lunettes imposantes il n’avait pas le faciès de ceux qu’on oublie. Et pourtant… Vince Guaraldi est comme qui dirait passé aux oubliettes. Aux abonnés absents de la presse pourtant friante de rétrospectives et hommages en tous genres. Il est vrai que Vince Guaraldi est mort en 1976, à l’âge de 47 ans ! Ça fait un sacré bout de temps déjà. Inconnu mais pas trop, ce pianiste californien de son état doit son succès au dessin animé américain Charlie Brown.

Lire la suite

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out