Indispensable!

El Michels Affair, Return To The 37th Chamber (Big Crown records)


Cette année 2017 marque les 20 ans de l’album Wu-Tang Forever mais l’influence du groupe de Staten Island continue de s’étendre au-delà de son propre patrimoine, la preuve en est avec ce second volet de reprises en versions instrumentales, toujours réinterprétées par la formation El Michels Affair. Si ce disque s’inscrit dans la continuité du précédent, (Enter the 37th chamber, sorti en 2009), cette nouvelle exploration du répertoire Shaolin se fait souvent plus sombre, avec lignes de basses épaisses et batteries robustes comme colonne vertébrale incassable.

C’est aussi la présence du chant qui fait la différence en comparaison avec le précédent album, ainsi la voix suave et enivrante de Shannon Wise relayé par l’ardeur de Lee Fields fait de la reprise de « Tearz » une vraie réussite. Mais le chanteur laisse aussi sa marque sur « Snakes » en reprenant le refrain de Joe Tex samplé par Rza. Plus loin, c’est la très talentueuse Lady Wray qui apporte un jolie contraste au milieu d’un « All I Need » tendu et nébuleux parsemés de riffs de guitare psychés et orageux. Certes, la version de « Verbal Intercourse » fait un peu sourire par rapport à celle que l’on retrouve sur « Only Built For Cuban Linx » de Raekwon, mais dans l’ensemble les contours de cette 37 chambre restent impeccables. Enfin, il y a définitivement un aspect cinématographique (à travers les interludes parlés ou les extraits de films mais pas seulement) dans la musique du Wu-Tang, et c’est sans trahir que El Michels Affair arrive à se l’approprier et à proposer une relecture pertinente et efficace de cet univers sonore riche et parfois étrange.
 

Chroniques - par Hugues Marly - 22 juin 2017


Autres articles

Comment

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out