and-the-great-unknown.jpg

Bror Gunnar Jansson, And the great unknown - part. 1 (Normandeep Blues)


De retour dans l’actualité musicale au mois de février dernier, le suédois Bror Gunnar Jansson nous propose avec cet EP, des compositions plus aérées et plus sombres que sur ses précédents opus, comme un second souffle pour la musique de l’homme orchestre. Cette première partie d'un album en deux volets est peut-être le disque le plus fouillé mais aussi le plus intimiste du musicien jusque ici.

On pourrait placer le jeune bluesman quelque part entre Skip James et Tom Waits, difficile de ne pas penser également à The White Stripes ou The Black Keys mais cela reste des comparaisons, et il serait de mauvaise foi de voir en Janssen un enthousiaste garage blues de plus. Habitué à enregistrer seul, il est cette fois-ci accompagné de nombreux musiciens, y compris de chœurs ainsi qu'une chanteuse (Ema Augustsson) pour « Day/Night », un titre folk et mélancolique. Ample et sinueux, ce nouveau projet dévoile des compositions souvent riches et pour la plupart, crépusculaires. On navigue entre différentes ambiances à chaque étape de cet étrange voyage, au milieu duquel, un interlude « Ritual », moment de trouble psyché et noisy. Une mention spécial à « At the diner », blues funk squelettique et brinquebalant pour danseur désaxé. De quoi donner envie d'écouter la suite de cette bande originale de séquences imaginaires aux histoires inquiétantes et décalés.


Chroniques - par Hugues Marly - 17 avril 2017


Autres articles

Comment

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out