Nipsey HussleSlauson Boy 2

 

Nipsey Hussle, rappeur originaire de Los Angeles, sait tenir en haleine ses fans. Il nous délivre ici Slauson Boy 2, une compilation de titres sortis à l'occasion de son #MarathonMonday, ou il sortait sur les réseaux sociaux un titre tous les lundis. Cette technique de promotion d'une mixtape est bien connue dans l'industrie du rap grâce à internet, notamment dans le genre de la trap, ou A$AP Rocky l'utilisait également. Elle reste malgré tout ici assez efficace grâce à des instrumentals solides dont les basses résonnent lourdement, et au charisme de Nipsey Hussle, porté par un public fidèle reconnaissant en lui un vrai porte parole de la rue, tandis qu'il revendique lui même être « a real G », un vrai gangster, qui rappe ce qu'il à (vraiment) vécu. Certains affirmeront qu'il ne suffit pas de venir de la rue pour réussir un album de (t)rap, et Nipsey Hussle sait pour cela s'entourer d'accréditations supplémentaires, notamment avec la collaboration de Snoop Dogg, Buddy, Young Dolph, Young Thug, Mozzy entre autres, qui viennent ajouter une plus value supplémentaire à la mixtape d'un mcee en phase avec ses productions.

Sans proposer un son qui trancherait véritablement avec ce que l'on peut entendre dans le genre, Nipsey reste toutefois efficace et précis sur sa mixtape, en témoigne à la fois la qualité des productions, simples mais fonctionnelles, sur lesquelles il rappe, et son flow millimétré, écorché, que l'autotune vient mettre en exergue, renforçant le coté un peu égratigné de sa voix . Pas forcément évident pourtant de se démarquer du lot, quand l’essor de la trap « mainstreamise » le genre et force les artistes à se réinventer. Ici, Nipsey donne plutôt l'impression de maîtriser l'exercice, où il navigue entre le genre froid de la trap et l'exercice paradoxalement délicat de l'ego tripping. L'autotune jouant ici avec le côté urgent, brutal, sans concession du flow de Nipsey Hussle, rappelant dans une certaine mesure un certain DMX.

Le tout donne une écoute légère, presque funky sur « Picture me rolling ». Ni trop oppressante, ni trop superficielle, Nipsey Hussle réussit à nous emmener dans son univers, et l'atmosphère West Coast mouture 2016 est palpable. Si vous l'écoutez en voiture, votre vieille peugeot 205 se transformerait presque en l'un de ces monstres américains qui font s'affoler les suspensions hydrauliques...

Nipsey Hussle. Guests : Mozzy, Mitchy Slick, Bino Rideaux, Dave East, Young life, Buddy, G perico, Snoop Dogg, Young Dolph, Cuzzy Capone, Stacy Barthe, Kirko Bangz


Autres articles

Comment

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out