Little SimzA Curious Tales of Trials + Persons (AGE 101 MUSIC)

Dans son dernière album « A Curious Tales of Trials + Persons » Little Simz dresse en toile de fond un univers musical très sombre - voire macabre - dans lequel elle explore des thèmes brûlants, parmi lesquels : l’ascension vers le succès, l’épreuve de la célébrité, ou encore la mort. Et ça fracasse !

Ponctué par des Ups & Downs, déroutant et intriguant par le rythme à la fois doux de titres tels que « Wings » et « The Lights », mais également violent à l’image de « Dead Body », l’EP dépeint un « moi » musical absolument tourmenté où parfois Little Simz cherche à dominer son propre beat avec peut-être un peu trop d’efforts.

Volontairement ou non, Little Simz perd complètement son public en jouant à l’ascenseur émotionnel d’un titre à l’autre, alternant les registres et instrus, mais faisant néanmoins tomber les masques en révélant son dark side et ses difficultés à gérer un ego qui implose pour cause de succès.  

Dans « Dead Body » (Prod. Prezident Jeff + Deezy), morceau électrisant qui regorge de noirceur, elle évoque ses vieux démons et ses peurs, et par l’instru et les lyrics parvient à instaurer une atmosphère presque suffocante, mettant en scène un presque possible jugement dernier. C’est là que se battent en duel the positive/the negative, the angel/the devil comme dans « Tainted » (Prod.OTG) où elle confesse à son public « I’m not an angel but I’m not a demon ».

Alors pourquoi « Dead Body » tire son épingle du jeu sur cet EP ? Tout simplement, parce qu’il a un côté hautement cathartique et qu’il est une somme d’énergies à lui tout seul, un défouloir. Mais aussi et surtout parce que Little Simz semble révéler explicitement et au grand jour, ses influences, comme si elle avait pioché chez la doyenne Missy Eliott, ou encore au sein de générations plus proches d’elle, dont Azelia Banks et Angel Haze.    

Si enfin elle subjugue, c’est aussi par ses délicieux mélanges Jazz/Funk qu’elle façonne comme des pépites tombées du ciel. Pour « God Bless Mary », elle nous fait décoller dans les airs avec une instru jazz/groovy portée par une dédicace de choix au Boom-Bap. Un parti pris musical assez révélateur qui confirmerait bel et bien là encore – et comme le lui prête la critique - que Little Simz est une Busta Rhymes au féminin.

 « A Curious Tales of Trials + Persons » est un EP brillant où Little Simz se livre sans détour avec des instrus surprenantes et mordantes. Enfin même si pour l’heure elle ne s’est pas entourée de grands noms, cet album est une belle promesse pour la suite.  


Autres articles

 

Comment

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out