JP Moregun, mixtape de Jeremiah Jae et PBDY en téléchargement gratuit ici

On l’a entendu sur les Cassettes de Jonwayne; son boulot a séduit Flying Lotus qui l’a accueilli sur son petit bijou de label qu’est Brainfeeder ; cette année le producteur Samiyam (Flying Lotus, Blu, Shigeto, Earl Sweatshirt ou Joey Badass) l’a invité sur son album Animal Have Feelings. Les références devraient vous le faire comprendre, car tous les suscités sont implantés dans une seule et même ville : Jeremiah Jae est un pur produit de Los Angeles. On parlait déjà de lui, et de son statut de fils de jazzman (Robert Irving III.), dans une chronique relatant sa collaboration avec L’Orange sur un album qu’ils avaient construit ensemble. C’était en 2015, pour The Night Took Us in Like Family, avec une œuvre de noir-hop. Entendez de la musique pour cinéphile, entre le rap et le film noir. Jeremiah Jae a cette tendance, encourageante, à installer une musique d’ambiance enveloppante. Et si le terme a une connotation négative, elle n’a ici - et nulle part - pas lieu d’être. 

Le rappeur originaire de Chicago parvient à capter l’attention sans que l’on ne s’en rende compte. Il réitère avec cette mixtape, nouvelle preuve du flair et du talent indiscutables du MC, capable de rapper comme de produire. Produit par PBDY, beatmaker de la maison Brainfeeder (Eh oui !), JP Moregun offre 11 titres lunaires pour un total de 20 minutes. Déjà fini que l’on rembobine pour finalement s’arrêter sur quelques titres qui sortent du lot, notamment « English Channel » qui sample la voix de France Gall ou « Coming Back », avec Niki Randa en featuring. L’on a beau s’habituer - malheureusement - à la gratuité d’écoute de la musique, il n’y a pas meilleure opération marketing que d’offrir une mixtape en téléchargement libre. Et la pochette ne dit pas le contraire ! 

Un clip de « Million Bucks » - l'un des 11 titres - avait déjà été mis en ligne : 

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out