The Internet, Ego Death (Odd Future, Columbia records)
 

Ego Death est le 3e album du groupe californien Néo-Soul The Internet, nominé aux Grammy Awards en 2016 dans la catégorie Best Urban et Contemporary album. On connaissait déjà bien ce groupe, porté par lʼaudacieux label Odd Future et distribué par Columbia Records, qui nous avait livré 2 albums : Purple Naked Ladies en 2011 et Feel Good en 2013.

The Internet est une sorte dʼovni dans le paysage RnB actuel. En effet, les 6 comparses mélangent habilement RnB classique, Old School et baselines décalées. Ce savoureux mix entre ancien et nouveau apporte une fraîcheur toute particulière qui nʼest pas pour déplaire à nos oreilles, parfois en manque dʼoriginalité. Je nʼavais pas été totalement convaincue par les deux albums précédents, où lʼon sentait un groupe en recherche dʼidentité. Eh bien, lʼon peut dire quʼavec ce nouvel album, de nouveaux musiciens, des collaborations prestigieuses (Janelle Monàe et Vic Mensa) et une production au top, The Internet sʼest trouvé !

 

 

Après la première écoute dʼEgo Death, je me suis demandé comment je pourrais le qualifier. Je dirais quʼil est très érotique tant dans son instrumentation très douce et chaude que dans la voix de Syd Tha Kyd, très langoureuse et fraîche.
Ego Death est un peu comme le bon vin. Il faut le laisser reposer après la première écoute, y revenir et déguster toutes les saveurs qui sʼen dégagent. Vous nʼarriverez certainement pas à appréhender toutes ses subtilités à la première écoute et pourrez parfois être décontenancés par le foisonnement de styles et de références divers, mais vous allez régaler vos oreilles si vous prenez le temps dʼapprivoiser cet opus. Il nʼest pas exagéré de dire que cet album est lʼun des meilleurs de ces dernières années. Durant toute son écoute, vous serez enveloppés par des basses lourdes à souhait, dʼoù émergent des claviers lumineux et agiles. Les basses rythmiques jazz sont particulièrement envoûtantes et accompagnées par des accords simples et des effets de guitares, de synthés posent le décor à la perfection. Là-dessus, la voix nonchalante et vigoureuse de Syd Tha Kyd tisse une mélodie hypnotisante.

Au menu, de belles ballades romantiques, un zest dʼacid jazz expérimental et un soupçon de RnB. Tout ceci nous donne une forme harmonieuse et originale mais quʼen est-il du fond ? Efficace ! Pour un groupe au doux nom de The Internet, le titre de lʼalbum, Ego Death, est assez beau, dans une période où lʼego semble dominer nos passions et où le like sur les réseaux sociaux est devenu le baromètre de nos vies. Dans ce groupe on sent réellement une vraie cohésion, une égalité entre les membres et des têtes bien sur les épaules. Si lʼun des thèmes principaux est la luxure et lʼamour, le groupe ne sʼinterdit pas dʼaborder des thèmes plus sérieux comme dans le titre «Penthouse Cloud». Ce morceau a été écrit par Syd Tha Kyd après le verdict dans lʼaffaire Michael Brown (Ferguson). Elle a expliqué quʼil sʼagissait ici de questionner la vie, de se demander pourquoi nous sommes ici, si ce que nous faisons est bien ou mal... Mais aujourdʼhui, avec lʼapproche des élections américaines et la cristallisation des problèmes de la communauté afro-américaine, le titre prend une autre signification. Et lorsque le groupe a été interrogé par Les Inrocks sur son opinion en regard des évènements actuels, il a répondu en coeur : Fuck Donald Trump ! The Internet est donc un groupe qui nʼa pas la langue dans sa poche et ce nʼest pas pour nous déplaire.


Vous aurez bien compris quʼessayer de définir Ego Death en deux mots ou le faire rentrer dans une catégorie nʼest pas possible, mais en tout cas une chose est certaine : The Internet a trouvé dans cet album son propre son ! Je ne pouvais pas terminer cette chronique sans vous donner deux coups de coeur : «Special Affair» et «Girl» ! Ecoutez ces deux titres, ils sont parfaits pour chiller avant la rentrée ! 

Sud Tha Kyd (auteure/chanteuse) - Matt Martians (/beatmaker/clavier/chant) - Jameel Bruner (clavier) - Patrick paige (bassiste) - Christopher Smith (batterie) - Steve Lacy (guitariste)


Plus d'articles