Havoc & The Alchemist, The Silent Partner (Babygrande records)

C'est la première collaboration sur un album complet entre le rappeur Havoc (moitié du fameux duo Mobb Deep) et The Alchemist, producteur et actuel DJ d’Eminem. The Silent Partner, sorti le 20 mai, a entièrement été produit par ce dernier. 

Le « partenaire silencieux » c'est lui, Havoc, comme il le dit dans une interview radio pour First Play, la moitié la plus silencieuse de Mobb Depp, celui, resté dans l’ombre, que l’on voit uniquement comme le producteur. Pourtant sa prestation dans l'album est grandiose et réunit Method Man, Cormega, et bien sûr Prodigy avec qui les retrouvailles en studio se sont faites comme s'ils ne l'avaient jamais quitté, ce que Havoc affirme dans la même interview. Dans The Silent Partner, il fait vibrer le son hip hop des 90’s. Les instrus y sont puissantes et s'enchaînent de façon fluide.

« Impose my will » est le premier morceau de l'album, un message clair exprimé dans le titre, un des plus grands rappeurs de sa génération s'impose sur des sonorités profondes sans pitié ou compassion pour les autres. Il sait où il va et avance : « no remorse for them niggas I don't shed a tear ». Sa musique est le récit de sa vie, celle des gangs aux Etats-Unis, la culture de la rue, la survie, la lutte de pouvoir. Ses paroles reflètent la violence vécue, notamment dans « Buck 50's and bullet wounds » où le bruit des balles transperce le beat, et où Method Man attaque : « Back with the brown, I got 'em leaning like Bobby jaw / Might catch a body and drop it off in somebody's drawer ». La référence à la mâchoire tordue du chanteur Bobby Brown appuie la menace d'un « Buck 50 », une incision au couteau de la commissure à l'oreille, geste ou blessure récurrente entre les gangs. Cette violence est quotidienne :  « Out of the frame » parle du « grind » (train-train) qu'ils ne peuvent pas quitter et se répète, comme la douce mélodie d'une boîte à musique qui accompagne le beat et contraste avec la dureté du texte.

Mais ce serait une erreur de réduire la musique de Havoc et ses collaborateurs à une simple description de la vie des gangs. Havoc représente une culture musicale aux paroles aussi vraies que directes. Le son hip-hop n'a pas perdu ses racines et prend toujours aux tripes en 2016.

Havoc- The Alchemist – Prodigy – Method Man - Cormega


Plus de chroniques