D'abord à mon tour, la formule d'exorcisme moderne : je ne connais rien au hip-hop. Plus exactement ne veux pas verser dans le mélange des genres en faisant croire que je peux parler de tout, quand les méninges comme les oreilles sont déjà débordées par le jazz et ses cousins.

Prétéritons donc, puisque de hip-hop je vais parler cette fois. MC Dro-P m'est tombé dessus, à tout hasard et à travers un clip brodant Le Roi et l'Oiseau de Paul Grimault, à la prod comme dans les images. L'idée est par trop géniale pour ne pas écouter un peu plus moult ce Sang des Innocents (En Garde! Records) que vient de sortir le rapper parisiano-mancunien. Comme une idée en entraîne une autre : passage au concert donné au Café des Sports, Paris vingtième, bonne ambiance, bonne musique, sono parfois aléatoire mais on s'en fout.

 

Pourquoi, tant qu'à parler de hip-hop, s'en prendre à MC Dro-P qui revendique avec ses ''collègues'' (c'est comme ça qu'ils les appellent, hein) de participer à la scène hip-hop underground ? Parce que c'est bien, pour commencer : productions sophistiquées malgré la domination des beats binaires (gros travail de DJ Nejo aux platines lors du concert), flow à l'ancienne au rythme impeccable de clarté, l'attaque vorace aux relents hardcore bien prononcés, des textes exigeants, engagés. Chiadés. Mais plus que ces évidences à l'écoute, aussi pour rappeler le plaisir d'entendre persister hors des ondes de Radio Libertaire et des ZAD, loin des désormais consensuelles rabias del pueblo, un rap qu'on appelait autrefois conscient. Engagé musicalement et intelligemment dans son anticapitalisme libertaire, sans plus de prétention que de prendre son pied et faire le meilleur rap possible, MC Dro-P se permet dès lors des trips très peu ego qui retrouvent des tentations narratives (le western « Judith Dynamite »), des exercices de style jouissifs et poétiques sur des rythmiques en fusion nucléaire, ultra référencées mais à l'efficacité redoutable.

Au jeu des références et des influences, on pense bien sûr à tout une tradition d'histoire du rap français qui émerge de l'iceberg avec certains sons connus des années 90 et se poursuivit avec La Rumeur, Casey et le collectif Anfalsh, et tout ceux qui mirent pas mal de politique dans leurs textes parfois fauteurs de scandale. Mais ces références ne disent rien de la spécificité de Dro-P, qui en faisant la navette entre Paris et Manchester (où il participe activement à la scène hip-hop local) a apporté une autre langue et d'autres univers à son rap déjà riche de ses mille facettes et traditions ; et peut citer aussi bien Madlib qu'Alpha Blondy ou Pythagore. Beaucoup trop de raisons pour ne pas évoquer ce jeune artiste et son collectif, qui rappellent que si la médiatisation du hip-hop lui donne depuis peu ses lettres de légitimité (on peut enfin parler de rap aux dîners mondains, joie) ; elle segmente aussi cette culture en en brouillant l'image, qui ne saurait se réduire aux schémas qu'on a l'effroi de voir émerger dans certains discours mainstreams : Kendrick pour les mélomanes, Oxmo pour les profs, Booba pour les cailleras et les babtous fragiles, Eminem pour les quarantenaires, Keny Arkana à l'extrême-gauche, Black M à l'Académie française... Tout ça n'a aucun sens, et ce monde marche sur la tête. Je crois.

MC Dro-P, c'est le genre de mecs qui me donne envie d'écouter du rap pour ce qu'il le fait entendre dans sa complexité, son histoire de transgression et sa galerie d'individualités fortes où on aimerait lui trouver une petite place. C'est aussi le genre de musiciens qui assume un rôle politique dans son art que refoulent (au sens propre comme au sens psychanalytique) des musiques plus installées. Ce rôle qu'on peut subjectivement trouver infondé et déplacé, con si vous voulez, mais qui reste salutaire dans le paysage de plus en plus normé de "l'engagement" des artistes. Ça valait bien un article, avant de retourner à Coltrane parce qu'on ne m'y reprendra plus.

Pierre Tenne

MC Dro-P, Le Sang des Innocents, EnGarde Records, janvier 2016

Pour écouter, il y a ce lien.

Comment

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out