bb498d327c020c240c2489256f22c120.1000x1000x1.jpg

Asap Mob – Cozy Tapes Vol. 1 : Friends

La mixtape Cozy tapes Vol. 1 : Friends du collectif A$AP Mob, sort dans un contexte particulier. Le décès de son fondateur, Yams, mort d’une overdose due à une présumée intoxication de différentes drogues, lui vaut en hommage cette couverture enfantine jusqu’à la police de caractère. Le collectif hip hop vieux d’une décennie maintenant est composé de membres originaires d’Harlem – New York pour la plupart, et contient en son sein rappeurs, producteurs, beatmakers, artistes et stylistes partageant la même vision de l’art et de la mode, en témoigne notamment A$AP Rocky qui devenait courant 2016 la nouvelle égérie de Dior Homme.

Dès la première piste, on sent la mise en place de l’univers de ce collectif, dans la mesure ou l’album s’entrecoupe de séquences parlées, les « skits » habituels sur ce genre de format, mais qui prennent ici une place relativement importante, parce que ceux-ci installent une toile de fond pour le groupe. La place prépondérante des médias sociaux, d’internet, et la diversité du collectif n’encourageant finalement pas la production d’une mixtape purement « studio », mais de quelque chose d’encore plus ancré dans le quotidien, dans l’immersion. « Yamborghini High » démarre ainsi logiquement sur un hommage à Yams, le leader de 26 ans du groupe. Yamborghini high signifiant ici un certain état de transe atteint grâce aux drogues. « Crazy Brazy » relève de l’ego trip un peu particulier puisqu’ASAP Rocky, ASAP Twelvyy et Key peuvent pratiquer cet exercice en prenant comme inspiration la mort de leur compadre, Yams, et ce que cela peut changer dans leur vision du monde. « Way Hii » s’offre la collaboration de Wiz Khalifa, icone stoner s’il en est, pour faire référence à l’expérience existentielle de la drogue sur un rythme plus tranquille, mais ou l’esprit de Yams rode encore. Le titre « Young nigga living » résume quant à lui l’orientation que prenait cet album à sa construction, selon ASAP Rocky : un son « cozy », « rap-punk underground »

 « Money man » et « Put that on my set » trouvent quant à eux leur place dans un court métrage qui offre ici une vision d’ensemble réussie de ce que le collectif peut développer comme vision artistique. On y aperçoit l’acteur du film « La haine » Saïd Taghmaoui, dont s’inspire le court. ASAP Rocky peut ici y déployer son charisme à pleine mesure.

Sur « London Town » et « Runner », l’atmosphère se fait plus oppressante, jusqu’à la très bonne collaboration sur « Telephon Calls » avec Tyler, The creator, avec lequel ASAP Rocky entretient de solides liens artistiques. « Bachelor » s’exprime de manière plus classique à propos de la richesse acquise, thème récurrent de l’ascension a la gloire et donc forcément à l’argent, pour certains mcees, propulsés rapidement au rang d’icone.

Cette mixtape, au-delà de son contenu qui dans le fond varie peu dans les thèmes empruntés au milieu hip hop/rap, tels que le deuil de frères d’armes, la drogue, la violence, la réussite, la légitimité, se diversifie surtout sur la forme. Le collectif ASAP Mob propose en effet une vision d’ensemble en hommage à Yams sur l’album comme le proclame ASAP Rocky, mais l’ensemble éclectique d’mcees dont le flow et les productions sont toutes reconnaissables et identifiables. La participation de stylistes, cinéastes, producteurs sur l’album transfigure l’œuvre audio-visuelle en nous offrant une vision cohérente mais fragmentées de multiples facettes, qui fait selon moi la force de ce collectif qui sait renouveler un genre. Alors entre les postures fantasmatiques que tiennent les rappeurs et la réalité, notamment dans les collaborations d’ASAP Rocky avec le milieu on ne peut plus élitiste de la mode, comment réfléchir en 2016 sur un genre qui n’est plus émergent, et plus vraiment marginalisé ? La réponse se situe peut-être encore et toujours dans les choix artistiques créatifs, proposé par un artiste, un groupe qui transmet sa vision du monde au public et affranchit ainsi son œuvre d’une posture légitime parfois encombrante. 

Line up : A$AP Mob –  ASAP Rocky, ASAP Twelvyy, ASAP Ant, ASAP Ferg, ASAP Nast, Playboi Carti and Yung Lord (ASAP Bari)

Guests : Juicy J, Key!, Wiz Khalifa, BJ the Chicago Kid, Buddy, Skepta, Lil Uzi Vert, Lil Yachty, MadeinTYO, Offset, Tyler, The Creator and Yung Gleesh


autres articles

Comment