Gensu Dean - Raw (Mello Music Group)

Décrit comme « LE secret le mieux gardé du Hip-Hop » par son label Mellow Music Group, Gensu Dean se démarque jusqu’à présent par son aptitude à doser ses productions et à atteindre un certain équilibre musical. Et pour cause, le funambule « Gensu » articule son flow enchanteur entre références musicales old school et morceaux plus futuristes qui rendent ses productions particulièrement foisonnantes avec pour ligne d’horizon : délivrer un hip-hop juste et honnête à l’image de son dernier album « Raw » (Refined Alkaline Water).

Car si Gensu refuse catégoriquement de puiser à outrance dans l’héritage musical ou de tomber dans l’écueil commercial, il a su s’imposer une rigueur à part entière pour produire des pépites musicales exigeantes qui s’émancipent très nettement des codes musicaux mainstream. Un art qui s’affûte avec le temps, comme semble le suggérer son propre nom de scène « Gensu » en référence au très célèbre « Ginsu », ce couteau chinois décrit comme « The Sharpest Of The Market » dans les années 70 et dont les innombrables commercials ont fait fureur dans l’imagerie populaire et la publicité made in USA. Une référence des plus habiles pour professer à qui voudra bien l’entendre que Gensu est tout sauf un amateur puisqu’il explore et déniche là où personne – ou presque – ne s’aventure.        

Raw c’est un peu comme si on s’attablait à un dîner, avec pas moins d’une dizaine de convives, parmi lesquels on découvrirait à notre droite, l’archétype du voisin chiant à souhait qui en plus renifle à chaque fin de phrase, et à notre gauche le voisin ou la voisine pétillant(e) de la soirée à qui on lâcherait bien en clôture de dîner un « Let’s go trippin ».

Sorti de la métaphore du dîner, on pourrait donc dire qu’on rencontre dans RAW, deux à trois artistes de seconde zone à la notoriété somme toute bancale, et aux textes et mélodies assez pauvres. Des « artistes » qui s’apparenteraient à l’invité type que l’on convie par obligation plus que par plaisir, histoire de rendre l’invitation. Mais à l’inverse, l’album nous sert quand même des guests dont les textes sont particulièrement recherchés et les mélodies authentiques, avec des interludes scratch qui rappelleraient presque que les influences de Dj Premier ne sont pas si lointaines.

Parmi les hit songs de l’album, « Where Is The Love » (feat. Homeboy Sandman, Jeanette Berry), « Opponents » avec le puissant J-Live ou encore « Principles & Codes » (Feat.Diamond D) qui très justement avait été choisi comme teaser de l’album, soient autant d’expériences musicales éclectiques qui attestent de l’identité caméléon de Gensu Dean.  

Enfin « Ball Of Yarn » signé avec Roc Marciano ressuscite le style et l’état d’esprit des années featurings aux côtés de Planet Asia, et qui même dans la construction musicale, présente des similitudes étonnantes avec le titre « Thoroughest » de l’album Abrasions (2013).  

 ccueilli à bras ouverts, Raw démontre une fois de plus la fraîcheur et la singularité de Gensu Dean qui se trouvent néanmoins spoilées par des invités qu’on aurait presque oublié de trier sur le volet. 


autres articles

Comment

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out