Capture d’écran 2017-09-15 à 02.04.49.png

Lolomis, Boukane

Voilà un disque pour le moins original, surprenant, à l’approche singulière tant il contourne et s’évade des étiquettes de la world music. Boukane, c’est l’expression de l’extraterritorialité de la pensée, l’entrechoc des langues (ici, on chante les langues des Balkans et aussi en grec, arabe, français, allemand,  portugais). Ici, les sons cristallins de la harpe d’Elodie Messmer s’entortillent autour des envolées lunaires des flûtes de Stélios Lazarouet et des polyrythmies du percussionniste Louis Delignon.  On relève d’emblée la belle voix de Romane Claudel-Ferragui ainsi que sa forte personnalité. Peut-être faudrait-il commencer l’écoute de l’album par « Toundra »,  la dernière plage, avec son folklore imaginaire où les mélismes de la voix se marient idéalement au charme hypnotique de la clarinette de YOM ( outre le clarinettiste, Lolomis a invité M-P Dubé  dans «  Nicht Vergessen » et MR. E dans «  Paaradi »).


Notons, au passage, que toutes les chansons proposées sont des compositions du groupe. « Kakna » distille un genre de rap oriental en une approche très personnelle alors que « Hababa » est une improbable improvisation vocale toute en onomatopées, avec un phénoménal travail sur le souffle, qui ne ressemble à rien sinon, peut-être,  à celles qu’offrent, de temps à autre, mais avec plus de swing, André Minvielle. Dans « Paaradi », le rappeur MR E emporte l’adhésion. « Nicht Vergessen » semble épouser une dimension tribale en une transe hypnotique. « Margaret » est une chanson plus virevoltante, plus agréable à écouter avec soli de flûtes et de harpe alors que dans« Naka »,  la voix semble faire appel aux sorciers de Sibérie ou de Mongolie.

Subjectivement, j’ai succombé aux charmes des chansons« Latif Aga », « Hababa », « Naka » et « Toundra » mais au global, malgré la qualité indéniable du travail et du talent des musiciens, je suis resté assez extérieur. Sans doute parce que l’ensemble est difficilement situable et semble parfois un peu factice. Cette musique à l’énergie rock est sans doute plus accessible en « live ».

Chroniques - par Philippe Lesage - 15 septembre 2017


Autres articles

Comment

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out