Meta Meta, MM3, Jazz Village/Harmonia Mundi

 

Ah le Brésil…

Le Corcovado, Rio, ses plages de sable blanc, ses cocotiers, la douceur de vivre, Jorge Ben pour bande son, l’ivresse de ses nuits et de la cachaça dégustée les pieds dans l’eau…

Oubliez cette carte postale car c’est à une toute autre sorte d’ivresse que nous invite Meta Meta avec son troisième opus ! Le chant incantatoire de Luçara, les flammes du saxophone de Thiago et les accords rugueux de la guitare de Kiko vous happent dés les premières mesures et vous entraînent dans une danse ensorcelante.

Forgé dans la jungle urbaine de Sao Paulo, MM3 livre une musique traversée d’influences latines, africaines, jazz, maghrébines, un projet « fusion » comme on les aime, développant un imaginaire collectif mondial. Après un premier album fondateur sorti en 2010, au titre sobrement éponyme et aux compositions dépouillées, le trio avait étoffé dès 2012 son univers avec un opus OVNI au groove organique et puissant, MétaL MétaL. MM3, dans cette courte chronologie, pourrait être interprété comme l’album du retour aux sources, de d’équilibre, et des influences assumées.

Mais il développe avant tout des harmonies subtiles et contagieuses, dans un format de compositions compactes, à l’identité affirmée. L’énergie contenue du groupe n’est pas ici sans évoquer la force d’un grand félin que l’on aurait enlevé à la forêt vierge pour l’exhiber en cage.Entre Rock et Jazz, Afrique et Brésil, les feulements inspirés de la chanteuse et les envolées furieuses du saxophoniste nous emportent vers une contrée imaginaire et inédite, au rythme implacable d’une section guitare/basse/batterie qui tourne comme un moteur d’Embraer (avion militaire de construction brésilienne, dans l’état de Saõ Paulo).

Car le trio s’est pour l’occasion octroyé les services du batteur Sergio Machado et du bassiste et producteur Marcelo Cabral. Ce joyeux groupe de libres musiciens qui a fait le choix d’une musique transversale et de conviction, loin des clichés chicobuarquesques de l’Amérique Latine, fait partie d’une scène féconde et passionnante, constituée de rencontres de musiciens et de groupes informels. À découvrir donc de toute urgence, et à suivre de prés !

Laissons nous convoquer par la transe hypnotique et envoûtante de Méta Méta et rejoignons en dansant ce groupe fondateur d’une fusion sans frontières… Let’s dance the world !

Juçara Marçal, voix - Thigo França, Saxophone & Flûte - Kiko Dinucci, guitare - Marcelo Cabral, basse - Sergio Machado, batterie. 


Autres articles