Hawaï à portée de groove, mission remplie par Roger Bong et son label pour le 19 février prochain.



Aloha est le premier mot qu'entendent les touristes à leur arrivée, et souvent le seul qu'ils retiennent. Aloha Got Soul est la première et la dernière compilation à avoir retenu notre attention, donnant à entendre une scène soul-funk réanimée par Roger Bong, du label éponyme.


Tout comme la compilation de Jazz-Antillais Kouté-Jazz paru en septembre dernier, Aloha Got Soul est la réunion de titres éparpillés aux quatre coins du globe et connus des seuls collectionneurs ou insulaires. Roger Bong, le compilateur, est tout ça à la fois.

Assumons notre exotisme face aux cocotiers agités par les doux alizés , les surfeurs, les vahinés, colliers ou chemise à fleurs et autres robes en sacs mumuu de l'archipel. Car tous les grooves ici présents y renvoient. Seulement, la sélection de Roger Bong ne s'y arrête pas.

Aloha Got Soul est source de réminiscences évocatrices sans perpétuer de clichés, celles du Hawaïï américain et non polynésien... Exit le hula, les guitares hawaïennes ou les chants maoris. Fruit d'un an de forage en vinyles, la compilation surfe sur la soul, la funk, glissant parfois vers la pop et le disco. Leur éruption sur l'île, ici de 1979 à 1985, répond à celle d'Earth Wind and Fire et de Tower of Power, chantres continentaux du disco-funk dénominateur commun entre tous, indirectement au moins.

Ne s'agit-il que de simples reprise de mode si la musique traditionnelle en est absente ? Non, et c'est bien l'une des leçons de cette compilation : cette scène insulaire peut se réapproprier des musiques continentales sans le passage - parfois artificiel - par ses musiques traditionnelles. Ils font du neuf sans vieux. Hawaï sait tout simplement acclimater le disco-funk.

Peut-on alors deviner les yeux fermés qu'on est à Hawaï ? Rien d'évident, mais là encore Roger Bong a su conserver le peu d'évocations suffisant pour ne pas tomber dans le folklore. Ainsi, la guitare hawaïenne (slack-key) reste un colorant sur « Get That Happy Feeling » de Lemuria ou les marimba et chœur d’hommes de « Wit » de Chucky Boy Chock & Mike Kaawa. Il n’y d’hawaïen que ces sonorités dont personne n’abuse ici. La priorité, c’est le groove. Plus surprenantes sont les notes de fusion de « Kawaihae » de Brother Noland.

Aloha Got Soul, c'est aussi le nom donné par Roger Bong au blog qu'il a su convertir en label. Loin d'être un tour d’horizon, cette compilation se veut être l'étendard et la justification de tout un projet de réédition à venir, en hommage et au plaisir.

Thomas Perroteau


Aloha Got Soul, compilé et édité par Roger Bong, Aloha Got Soul, (digital, CD, LP) sortie prévu le 19 février 2016.

Comment

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out