Fireflies, le dernier album de Thomas & Co a unanimement séduit le public et la critique. Il lance le jeune Enhco, producteur et principal compositeur du disque, comme artiste mondialement reconnu. Son album a été remarqué pour son lyrisme, ses mélodies entêtantes, son univers tout en nuance. En tout cas, cela ne fait pas de doute, les lucioles de Fireflies nous embarquent dans un monde imaginaire, aux couleurs mouvantes qui nous laisse en suspens. Les sonorités arabo-andalouses de ‘Wadi Rum’, la tension rythmique de ‘The Outlaw’, la mélancolie du morceau ‘You are just a ghost’, les harmonies classiques de ‘Train de Nuit’ on ne peut qu’être épris par la richesse du jeu d’Enhco. Son jeune âge ne l’a vraisemblablement pas empêché d’absorber comme une éponge tous les ingrédients pour réussir à transmettre ses émotions, à vif. Son concert du 30 Janvier au Duc de Lombard n’a fait que le confirmer. Pendant tout le set, on le sent présent. Il se lève, bouge, se transforme en conteur et nous livre ses histoires avec sincérité. Et puis, il y a la complicité avec son ami d’enfance, le batteur Nicolas Charlier. On les voit grimacer ensemble, sourire pendant leurs solos respectifs, se regarder simplement. Entre eux deux, Chris Jennings à la basse, semble jouer le rôle de gardien bienveillant. Il en ressort un vrai moment de partage entre les musiciens, qui sont tour à tour mis en lumière. Le groupe reprend avec originalité le standard All the thing you are, qui nous prouve encore une fois, à quel point Enhco est à l’aise partout. Fireflies confirme la venue d’une nouvelle personnalité dans le monde du jazz. Tiphaine Guérout

Comment

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out