Du haut de son million d'exemplaires écoulés, le Concert by the sea d'Erroll Garner fait partie de ces albums légendaires présents dans toute discothèque digne de ce nom. Pour célébrer les soixante ans de son enregistrement, il nous revient dans un format "inédit" avec près du double du matériel musical connu jusqu'alors. A l'heure de Star Wars 7 et de la Vérité si je mens 29, n'aurait-on pas affaire à ces sorties qui veulent exploiter leur licence au détriment du public ?

Rendant à César ce qui est à César, le live de Carmel-by-the-sea nous apparaît sous un éclairage nouveau. Speaker gominé, ordre originel, longues secondes d'applaudissements, cette réédition propose une immersion charnelle et authentique tout en offrant à l'auditeur la possibilité inédite de retracer en intégralité les deux parties de la performance. Et tandis qu'Erroll Garner électrise la salle de sa spontanéité et de son génie, les onze inédits se dévoilent dans une parfaite continuité de ce que l'on connaissait de la version originale : agilité étourdissante, cris goguenards, rythmes incandescents, et surtout un appétit vorace à chauffer à brûle-pourpoint le public.

Néanmoins, le passe-passe sonore de certains magiciens ne peut faire oublier que ce concert a été enregistré par hasard ; on doit ainsi les bandes du concert à un ingénieur radiophonique mélomane qui avait pris pour le plaisir son magnétophone. Loin d'être un scandale, l'équilibre sonore est toujours précaire, et la version inédite de "Lullaby of birland" est sévèrement endommagé lors de la réexposition du thème.

Au fil des décennies, le Concert by the sea aura été publié sous de nombreuses formes. Et paradoxalement, les progrès technologiques semblent un peu plus déplacer l'auditeur sur des fronts bruts, où il peut témoigner en interposé de la quintessence artistique d'un pianiste indétrônable.

Thomas Beuf

Erroll Garner, The Complete Concert by the Sea, Legacy/Sony, sorti le 18 septembre 2015

Erroll Garner - Piano

Eddie Calhoun - Double bass

Denzel Best - Drums