Twelve-Secrets-of-a-Lady1

Twelve Secret of a Lady (novembre 2013) nous plonge dès les premières secondes dans une atmosphère chaude et envoûtante. La voix expansive de Sophie Darly nous livre une interprétation de ce morceau pleine de force et de sensibilité. Un premier couplet très épuré accompagné au piano, la chanteuse construit progressivement le parcours dramatique de la chanson pour faire entrer la trompette d'Airelle Besson et la batterie de Julien Jolly dans la lumière.

C'est ce qu'on remarque tout de suite chez Sophie Darly, son sens du contraste et l'importance des mots. Dans son premier album, Soul Game (2009), la chanteuse explorait le répertoire de la motown des années 60 ancrée dans la Soul mais dans un style plus épuré pour coller avec une formation jazz traditionnelle (Piano, Contrebasse, Batterie).

Ici les influences de la chanteuse sont toujours très tournées vers la musique vocale noire-américaine mais peut être plus vers le gospel, avec des chanson comme « Amazing Grace », « Nobody's Fault but Mine », « Don't Make Me Over ». On ressent très bien la volonté d'arranger ces morceaux pour une esthétique « jazz » sans les dénaturer. Avec « Amazing Grace » c'est particulièrement clair dans la construction musicale. Sophie Darly reste dans un style vocale très gospel et c'est le combo qui crée l'unité en enchaînant des passages calmes et délicats où la chanteuse expose le texte et déploie sa voix avec des passages beaucoup plus dynamiques, et chargés harmoniquement, qui donnent un style plus jazz.

En fait dans chacune des chansons de l'album Sophie Darly et ses musiciens cherchent à fusionner les genres. Dans des chansons comme « Where is the Love », « What Become of the Broken Hearted », « Flying Easy », « No Stanger Am I », on ressent des influences presque pop et music-hall dans la voix, que ce soit dans les effets vocaux ou dans la manière d'exposer les mots. Et là encore c'est le trio qui donne la couleur jazz. C'est parfois un numéro de funambule d'essayer de créer l'unité stylistique dans cet album, car chaque chanson possède une identité très forte et la fusion des genres n'est pas toujours totalement aboutie.

Il y en a certes pour tous les goûts. De la Work-song (avec « Who is She ») en passant par le Gospel, la Soul, jusqu'à la ballade pop (« What Become of the Broken Hearted »). Si on reprend le titre de l'album : Twelve Secret of a Lady, on peut dire que Sophie Darly nous livre un bel album où elle nous raconte avec sincérité et talent des moments particuliers de la vie, solidement accompagnés par ses musiciens Arnaud Gransac (piano), Sébastien Maire (contrebasse) et Julien Jolly.

Siloé Gavillet

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out