Hypnosis copy  

Sergio Gruz Quartet, Hypnosis, Absilone, 2015

 

« Hypnosis ». Titre éponyme. « Entrer en soi-même armé jusqu'aux dents » dixit Paul Valéry (cité par Sergio Gruz en guise de complément/introduction au morceau). Hypnosis, quoiqu'il livre un jazz calme, voluptueux et volubile, livre bataille. Sortir de l'illusion, du rêve, ou y entrer, reste à savoir... Sergio Cruz s'amuse à dérégler notre rapport au temps en jouant avec la réitération des phrases musicales. Ou plutôt, il s'y échine. Car à y regarder de près, notre bonhomme sérieux ne s'amuse pas. Consciencieusement, il déjoue...et renoue notre attente en étirant son langage et ses voix (surtout celle du sax ténor Ricardo Izquierdo) afin de créer un jazz hypnotique conjuguant « le présent du passé », « le présent du présent » et « le présent de l'avenir » (Augustin cité également par le dit-Monsieur érudit). Cet album, c'est si l'on veut ce miroir que l'on promènerait le long d'un chemin... et qui ne réfléchirait pas autre chose que sa conscience propre, autotélique dira-t-on en étant, on se l'accorde, totalement abscons. Mais passons cette pirouette et avançons !

Doit-on y voir une référence à l'Hipnosis de Jackie McLean ?... Possible. Mais si la référence n'est pas assumée, peu importe, l'idée est là, sous-jacente à l'ensemble des titres : le jazz serait pareil à l'hypnose, induisant chez l'auditeur des états modifiés de conscience. Et c'est vrai qu'en écoutant les longues tirades de Ricardo, on a envie d'y croire. Les morceaux, notons-le, opèrent dans un respect certain de l'unité globale. Aussi les transitions paraissent quasi inexistantes sinon nulles, tant la couleur d'ensemble prédomine dans cet album ; ce qui bien sûr, contribue à nous faire couler au grès du courant musical au plus profond de nous-mêmes pour livrer bataille à notre tour à notre psyché... Les compositions de Sergio Gruz fonctionnent par cycles, portent la signature du retour. Hypnosis. Une phrase musicale serait répétée, répétée, répétée jusqu'à l'entrée dans un état second. Cela dit, l'album ne cherche pas à nous endormir, loin s'en faut. Il travaillerait plutôt à entamer une descente au pays des songes et des illusions. Alors en vrac, ça donne quoi Hypnosis ?

« Begin », ce pourrait être une ballade romantique où le sax et le piano chemineraient ensemble main dans la main. Ce pourrait être... En vérité, les compositions de Sergio Gruz sont un tantinet plus complexes qu'il n'y paraît. Rappelons que la formation de Sergio Gruz englobe la musique classique. Et l'on s'accordera à dire que son jeu très mélodique, nuancé et chromatique est somme toute assez classique. Mais le sax ténor de Ricardo Izquierdo contrecarre en permanence cette tendance pianistique, offrant dans sa plastique, une couleur plus « Blue note » qui déplace les gammes de notre pianiste vers une tonalité plus jazz. « Dormir », quoiqu'en dise le titre, tiendra plutôt en éveil et obligera ceux qui veulent vraiment dormir à compter les moutons. « Reload », par contraste avec le reste de l'album, offre un jazz dynamique qui pourra déstabiliser l'auditeur, comme s'il fallait, à l'issue de cette rêverie poétique, revenir à notre état premier, re-naître au monde. Et pourtant, la dernière piste enjoindrait plutôt à sombrer pour de bon dans le sommeil. Bon, notre histoire touche à son terme, et pourtant me voilà, sceptique, comme hypnotisée : que voulait nous dire Sergio Gruz en définitive? Parce qu'à coup sûr, il y a bien un message dans ce langage musical vernaculaire. Et personnellement, je sombre déjà dans les eaux du Léthé...

Sergio Gruz Quartet, c'est à coup sûr une bonne formation, dotée par ailleurs d'une forte sensibilité et d'un sens de la mesure. Ceci étant, l'album ne cherche pas l'enthousiasme. Certains passeront donc probablement leurs chemins. Pour les autres, ceux qui s'adonnent à l'introspection, voici un album qui accompagnera parfaitement leurs délicieuses soirées hivernales en solitaire.

 

Agathe Boschel

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out