Capture-d’écran-2014-10-22-à-10.07.44-535x330 Sebastien Troendlé, Rag’n Boogie, Frémeaux et Associés, 2014

Après des années passées à arpenter l’Hexagone pour proposer un show pédagogique et divertissant sur le ragtime, le pianiste alsacien a jugé bon d’en faire un album. Patronné par Claude Bolling, ce dernier s’inscrit dans une veine « traditionnelle » à la vitalité rarement en berne dans l’histoire du jazz hexagonal ; pour laquelle Frémeaux et Associés, plus encore qu’un écrin, est une fort belle nécessité.

La virtuosité de Sébastien Troendlé devant les 88 touches est indéniable face à ces reprises des plus fameux titres ragtime et boogie (plus la composition éponyme du pianiste), dont il propose souvent le décalque actualisé de versions anciennes. Il faut donc se laisser balader dans cet itinéraire historique où certains maîtres du ragtime ont le bonheur d’être exhumés pour les profanes des limbes où ils étaient endormis (Zez Confrey, Christian Willisohn…).

Le côté pédagogique du spectacle disparaît malheureusement sur galette, et limite sans doute le public de ce disque enlevé et généreux aux amateurs du genre, ceux prêts à tout pour une nouvelle version de « Maple Leaf Rag ».

Pierre Tenne