Réception inattendue d’un disque à chroniquer. Chouette, c’est un disque NEOS, un label allemand qui mérite le détour tant par le choix des œuvres, des interprètes que pour la qualité du son et des livrets de ses productions. Avant de poser le cd sur la platine (il y a quand même 72,14 mn de musique enregistrée live !) on jette un œil sur le livret : un fond d’intellectualisme dans la rédaction, à l’égal des documentations issues de l’IRCAM, irrite un peu mais une fois le disque écouté et le plaisir immense pris, on reprendra la lecture du livret pour avoir la certitude de n’être passé à côté de rien et on ne s’étonnera pas que Anne-Gabriel Debaecker soit à la fois architecte DPLG et musicologue de formation tant le flux musical est structuré comme un bâtiment de Jean Nouvel et on se remet en mémoire que Daniel Erdmann est le co-fondateur de Das Kapital qui signe de si belles œuvres.

Mon ressenti à l’écoute : une musique aux confins d’un jazz européen à la Vinko Globokar et des expériences d’Anthony Braxton avec George Lewis et de Richard Teitelbaum aux divers synthétizers. Je percevais avec un profond plaisir une approche architecturale des sons, avec des moments de pur envoûtement, surtout lorsque que le saxophoniste Daniel Erdmann s’envole dans des improvisations inouïes, avec de longs passages pour jazzophiles friands de free.

Revenu à une lecture plus attentive du livret, je relève que le Duo Autres Voix de Piano - composé de Patrick Defossez et Anne-Gabriel Debaecker - affirme se situer dans le courant qu’il nomme «  musiques confluentes » et qu’il compose une musique mixte, instrumentale et électroacoustique écrite pour la rencontre avec des instrumentistes, solistes et improvisateurs issus du monde des musiques improvisées et de la musique contemporaine. Je retiens aussi que la composition «  Quatre = Onze = = (7), c’est onze espaces de dialogue pour une musique «  plastique » où les improvisateurs prennent part à l’orchestration « du temps présent en sculptant ce qui est présent » ( sic) et que lors de la création de l’enregistrement, les quatre musiciens étaient disposés aux quatre coins cardinaux de l’espace de concert, le public assis au sol ou couché.

Revenons rapidement sur la biographie des musiciens. Patrick Defossez, musicien de formation classique à la base a aussi un parcours jazz et musiques improvisées et a déjà offert des compositions à l’Ircam . Anne-Gabriel Debaecker a un parcours sacrément intéressant : architecte DPLG, diplômée en musicologie, pianiste du tentet ANACOANA et fondatrice des éditions Outre-Mesure... Daniel Erdmann, que je ne suis pas loin de trouver génial, est né en 1973 en Allemagne et il est le co-fondateur de Das Kapital (une référence) et a publié ses propres disques chez ACT et Enja. Benny Sluchin, membre de l’Ensemble InterContemporain, est un scientifique israélien qui a aussi étudié en conservatoire, joué en orchestre symphonique et a suivi une formation auprès de Vinko Globokar et, à l’Ircam, il participe à de nombreux projets en recherche acoustique musicale des cuivres.

Ce disque, à écouter allongé sur son divan pour se laisser porter à la rêverie comme à l’écoute d’une BO de SF, enchantera - entre autres mélomanes - ceux qui écoutent déjà avec plaisir « Les Lundis de La Contemporaine », passionnante émission d’Arnaud Merlin sur France Musique.

Philippe Lesage

Patrick Defossez, Anne-Gabriel Debaecker, Daniel Erdmann, Benny Sluchin, (Duo Autres voix de piano), Quatre = Onze = = (7). Contemporary, improvised, electro-acoustic music, Neos, octobre 2015

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out