pj5_word_w C'est à l'aide de ce premier album aux couleurs à la fois modernes et pleines de sincérité que Paul Jarret annonce son entrée fracassante dans la cour des grands du Jazz d'aujourd'hui.

En effet, le jeune guitariste livre ici un recueil de compositions extrêmement personnelles et travaillées. Compositions qui reflètent de nombreuses influences issues de différents mondes musicaux tels que le Jazz traditionnel des années 50-60 ; une de ses visions plus actuelle et remodelée (à l'image de celui que Kurt Rosenwinkel et autres Kneebody savent si bien jouer); mais aussi le Rock et la Pop qui se rejoignent ici dans le but d'élargir le champ d'action du PJ5.

Aussi peu usuelle soit-elle, la formation adoptée par ce dernier (Saxophone Ténor, Trombone, Guitare, Contrebasse, Batterie) est exploitée de manière à faire ressortir l'aspect très "arrangé" de l'album qui ne laissera pas les musiciens confirmés indifférents. Et c'est là même un des points forts de Word : il arrive subtilement à ouvrir le dialogue avec à la fois l'intellect et le ressenti de l'auditeur.

C'est donc de manière très honnête, et non sans créer du lien avec l'Outre-Atlantique, que Paul Jarret nous dévoile ses origines et goûts musicaux à travers ce concentré de musique aussi intense que rafraîchissante (notamment à l'image de ces courtes interludes dont le disque est parsemé). Pari réussi, donc, pour le PJ5.

Antonin Berger

[youtube width="400" height="400" video_id="5tIf49lqnUk"]

Comment