COVER-EUROPA-BERLIN
COVER-EUROPA-BERLIN

ONJ (sous la direction d'Olivier Benoît), Europa Berlin, ONJAZZ Records,L'Autre Distribution, 2015

Second volet du voyage européen de l'ONJ d'Olivier Benoît après Paris, ce Berlin fait l'étalage de tout le talent de composition du directeur de cette dernière mouture de l'orchestre national. L'alliage savant de références et univers musicaux entre musique contemporaine et minimaliste, jazz (pas tellement free d'ailleurs), rock, électro se fait naturellement grâce à une écriture irréprochable et travaillée qui s'égrène au cours de longues suites qui n'ennuient guère.

Pour soutenir cette musique talentueuse, l'ONJ confirme tout le bien qu'on pouvait en penser depuis sa formation par la réunion de musiciens à la hauteur des exigences du chef d'orchestre ; qui prouve à nouveau qu'il est aussi rusé sélectionneur qu'habile compositeur et guitariste. Pour ne citer qu'un seul des passages les plus convaincants de l'album, l'énergie très rock & roll d'Eric Echampard à la batterie (« Présence de l'oubli ») pour soutenir un empilement de motifs mélodiques très épurés des soufflants illustre cette élaboration efficace et réfléchie de la dimension orchestrale dans cette promenade berlinoise.

Les contrastes auxquels Olivier Benoît convoque ses auditeurs s'unifient et s'harmonisent par l'usage de motifs souvent minimalistes qui n'empêchent pas certains crescendos massifs (« l'effacement des traces ») ou des déploiements sonores intenses fouillant parfois le bruitisme ou des inspirations jazz rock (« Détournement »). La cohérence de ce langage fait de Europa Berlin un album séduisant et réussi, qui ouvre pour l'ONJ des chemins qu'on aimerait voir par la suite empruntés plus intensément encore tant certains tics d'écriture (la tentation répétitive, le goût pour des contrastes heurtés) et une solennité parfois empruntée empêchent d'emporter une adhésion inconditionnelle. Adhésion néanmoins, pour cet ONJ dont le goût pour le work in progress paraît suivre un fil d'Ariane clair et aguichant, dont on a hâte de voir la destination.

Pierre Tenne

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out