Premier album de David Enhco, La Horde s'est immédiatement fait remarquer dès sa sortie au mois de février dernier. Frère aîné de Thomas Enhco – qui a sorti Fireflies en novembre 2012 -, le trompettiste s'est entouré de Roberto Negro (p), Florent Nisse (db) et Gautier Garrigue (dms) pour un quartet d'une fluidité telle que l'on se laisse porter comme si tout allait de soi. Ici la constance est de mise. Rien ne dépasse, tout est maîtrisé avec justesse et mesure. D'une esthétique épurée, La horde pousse à la méditation, quand son lyrisme nous fait réaliser qu'à l'écoute de cette musique l'on pourrait très bien dire le plus naturellement : « c'est beau ». Et ni les embardées de Roberto Negro ni les envolées de David Enhco ne sapent cet édifice construit dans un équilibre à toute épreuve ; l'aventure est commune, les compositions de David Enhco nous le prouvent tout au long de cet album qui, je crois, sort vraisemblablement du lot en ce début d'année 2013. Avec La horde, David Enhco révèle avec autorité et humilité un talent qui n'a pas besoin d'en faire trop pour briller. Il nous dit simplement : « me voilà », sans ambages.

Florent Servia

La horde - David Enhco

Comment

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out