jeromesabbagh copy  

Jérôme Sabbagh - The Turn, Bee Jazz, 2014

En Août dernier revenaient Jérôme Sabbagh et son quartet avec un troisième album intitulé The Turn et, comme à son habitude, c'est chez le label Bee Jazz que le saxophoniste signe. L'habitude, d'ailleurs, c'est l'un des premiers mots qui me viennent à l'esprit lors de l'écoute de ce dernier opus. J'irais même jusqu'à assimiler le groupe à une machine plus que bien huilée, habituée à s'épanouir dans un univers musical ô combien personnel, apparemment libre toute contrainte stylistique.

En effet, le disque est entièrement constitué de compositions originales, à l'exception du morceau de Paul Motian 'Once Around The Park' qui semble faire ici hommage à la collaboration entre son compositeur et le saxophoniste, et elles ont toutes une histoire différente à raconter. Histoires au sein desquelles Jérôme et son groupe nous montrent à quel point ils s'écoutent et maitrisent l'art de la nuance, du relief. On retrouve, dans ce mélange hétérogène d'influences musicales, une constante indéniable: l'identité du quartet maintenant fort de plus de dix ans d'existence. Et le plus beau dans tout cela c'est que cette identité ne paraît descendre d'aucun grand quartet mené part un saxophoniste, elle semble au contraire très unique et sincère, et ce de manière exponentielle au fur et à mesure que les pistes défilent pour finalement atteindre un climax bien mérité dès l'antépénultième piste, 'Cult'. Ce climax durera jusqu'aux dernières notes pour ensuite nous procurer une sensation que l'on adore détester: celle que l'on éprouve lorsque l'on vient de finir un livre ou une série TV qui nous a passionné. Aussi, bien qu'évidente, il serait presque indécent de ne pas mentionner la qualité de l'exécution. En effet, chaque membre du groupe, ici, interagit parfaitement avec les autres et parvient à improviser avec un goût parfois rare qui donne à chaque composition ce "petit quelque chose" dont elle a besoin.

En bref, vous l'aurez compris, cet album est à se procurer, à écouter, ré-écouter, puis à classer dans votre Top des albums de jazz de cette année 2014. Et qui sait ? Peut être que vous aussi vous entendrez Jérôme vous rappeler que la défense de l'originalité dans un milieu comme le jazz est une cause des plus nobles.

Antonin Berger

 

PS : Jérome Sabbah était l'invité de notre 9ème émission Tapage !

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out