221_octet cover_lowres.45c881d96ffc05704dd327901efe0ace297 Ingrid Laubrock Octet, Zürich Concert, Intakt Records, 2014

 

J’allais cueillant, mon âme, aux sommets helvétiques, le bruit des edelweiss, sons de secret bancaire, clichés dont ne se lassent mes rimes sommaires. emphases infâmes ! mortes un soir à Zurich.

Ce soir j’allais au drame, ignorant, lymphatique, spectateur qui passe, voit, sent huit mercenaires, octet guerrier aux traces inouïes de Bélisaire… Ingrid ! Souffle et flamme ! Démiurge onirique !

Soir où d’une larme je me fis ironique « Quelle est cette masse ? L’accordéon primaire, le grave de la basse et le cello si clair ? Quelle est cette trame ? Gageure d’hystérique… »

Monsieur, fit un quidam ; vous êtes bien inique. Fut-ce de guerre lasse, oyez d’Ingrid les airs ! Qui de cent lieues passent vos si pédantes glaires, ce rance du calame, ignorant, sardonique…

« Quels airs ? – je me pâme – ce néant mélodique ? » On me pousse, tabasse ! hurlant : réactionnaire ! Tous crachent des menaces… « Au bûcher ! A la guerre ! » Quand imposant le calme, Norne lente et pythique

Ingrid des soirs de drame, clair de lune à Zurich, D’un octet de classe qui du free troubla l’air, tempo qui concasse les rythmes terre à terre Je garde, mon âme, la chaleur helvétique.

 Pierre Tenne

Personnel :

Ingrid Laubrock : saxophone soprano, saxophone ténor Mary Halvorson : guitare Tom Arthurs: trompette Ted Reichman: accordéon Liam Noble: piano Ben Davis: violoncello Drew Gress: basse Tom Rainey: batterie, xylophone