81WQzY2hK1L._SL1500_  

The Golden Gate Quartet - 80 years (Cristal Records/27 octobre 2014)

S'il fête ses 80 ans, The Golden Gate Quartet n'a visiblement pas pris une ride. Et pour cause, les membres du groupe d'origine ne sont plus de ce monde. Depuis 1934, il a coulé de l'eau sous les ponts... Fondé sous le nom de Golden Gates Jubilee Singers à Norfolk par quatre étudiants (William Langford, Henry Owens, Willie Johnson, Orlandus Wilson) et un jeune coiffeur Johnny qui se retira sitôt le premier spectacle terminé, The Golden Gate Quartet a traversé les âges pour venir jusqu'à nous. Bon... on ne va pas vous le cacher, à première vue, 80 years prête à sourire. « Billie Jean » version gospel...il y a de quoi tomber à la renverse. Pourtant l'idée n'est pas si saugrenue. "Billie Jean" est un classique de rythmes and blues après tout. D'autant que passé le premier moment de surprise, on y prend goût.

Le mérite de cet album, c'est de jongler brillamment avec les classiques. Et par classiques, j'entends aussi bien l'un des plus célèbres morceaux de Michael Jackson qu'un vieux standard de Jazz comme « on the sunny side of the street ». Ainsi Michael Jackson côtoie joyeusement Peggy Lee, Ben E King et Stevie Wonder. Pour nos lascars, tout morceau paraît métamorphosable en un stantard de gospel. Et parce qu'ils s'amusent, ils distillent dans nos oreilles enjouées l'esprit du gospel et des negro spirituals : la joie, l'amour, leurs valeurs en somme.... Il faut dire que Paul Brembly chargé des arrangements vocaux a eu de la chance. Deux des pionniers du groupe d'origine, son oncle Orlandus Wilson, voix basse et leader pendant plus de soixante ans, et Clyde Riddick, premier ténor de 1939 à 1990, l'ont pris sous leur aile et l'ont guidé vers les chemins du gospel et du negro spiritual.

Globalement, le quartet opère dans le respect des titres choisis. Par la base rythmique (Piano, Batterie, Guitare, Basse), la majorité des morceaux oscillent entre le R&B, la soul et une certaine coloration pop. Et puis il y a ce merveilleux «A capela Bonus 80 years » : un très bel hommage rendu à la musique à travers ces cinq classiques gospels repris par des voix pures et authentiques. La voix, souvenez-vous, ce par quoi toute musique commence.

80 years est un album anniversaire qui fait le pont entre ce monde ancien et notre monde « contemporain ». Il n'est pas anodin que The Golden Gate Quartet ait duré si longtemps : ne sont-ils pas les pilliers millénaires et ancestraux d'un monde englouti par la folie furieuse des musiques électroniques ? Les tendances et les styles musicaux vont et viennent, nos quatre larrons le savent mais personnifient les beaux jours à venir du gospel et negro spiritual.

Agathe Boschel