cover_antiloops_electroshock-1024x1024 À mi-chemin entre Magic Malik, Hocus Pocus, Wax Tailor et les Headhunters, Antiloops est un diamant aux multiples facettes. Ce genre de quintet à la fois original et impulsif qui gagnerait à plus de visibilité. S'il est clair que la culture du groove surplombe ce premier album Electroshock, les différents éléments qu'on y trouve, issus d'univers bien éloignés, sont la preuve que le jazz est encore un genre susceptible de toucher un large public.

À la tête de cette formation atypique (flûte, scratch, claviers, basse, batterie), on retrouve la très talentueuse Ludivine Issambourg, dont l'utilisation de la Flûte-Box permet de s'immerger dans la fusion du hip-hop et du jazz, loin du classique dans lequel elle a pourtant mené son apprentissage. Nourrissant une conception musicale « du bon goût », la compositrice a fait le choix de n'inclure à cet album qu'une reprise : « Naima », célèbre standard de John Coltrane publié en 1960 sur Giant Steps. Elle est, pour le reste, une compositrice hors-pair et une instrumentiste affirmée (1ère place au concours national de Flûte Jazz en 2007). Sortant des sentiers battus du loop (pédale permettant de sampler des mesures en boucle), elle nous propose une vision du hip-hop où les cycles évoluent sans cesse, où l'improvisation est sublimé par l'expérimentation d'une vaste palette de sonorités issues du beatbox.

Si la jeune flûtiste s'est auparavant illustrée auprès de Wax Tailor dans plus de 500 concerts dans les plus grandes salles (Olympia, Bataclan, Aeronef, Grand Rex, Zenith...) et les plus grands festivals (Solidays, Rock en Seine, Les Vieilles Charrues, Montréal jazz festival, Glastonbury...), il eut bien fallu qu'elle se forge une identité musicale ; quête à l'affirmation de soi pour laquelle elle dit s'être enfermée un an durant ! C'est ainsi qu'en 2012 nait Antiloops, d'abord en trio puis en quintet... et non des moindres puisqu'il rassemble Nicolas Dérand (Octavia, Jessica Fitoussi) aux claviers, Thimothée Robert (Rido Bayonne, Karim Ziad) à la basse, Maxime Zampieri (Magic Malik, Julien Lourau) à la batterie et Mr Gib (La Fine équipe, Wax Tailor) au scratch. Parrain du projet, DJ Greem (Hocus Pocus, C2C) s'est même mêlé aux sessions d'enregistrement, enrichissant certains titres de son electro-groove percutant !

Antiloops est en définitive un melting pot cohérent, savoureux et réfléchi, dont toute l'originalité repose sur une alchimique opposition entre les sections solistes et rythmiques ; alliance parfaite entre l'acid jazz/hip-hop et la fusion jazz/funk qui, à coup sûr, vous fera l'effet d'un électrochoc !

Sortie le 26 janvier 2015 chez Musicast

 Alexandre Lemaire

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out