image.jpg

Julian Lage, Modern Lore

Un petit recours au dictionnaire français – anglais permet de piger le pitch de l’album : «  lore » se traduit par connaissance et/ou traditions. Modern Lore est donc une transposition moderne de la tradition de l’Americana de la seconde moitié du XX° siècle (folk, bluegrass, country, rock à la Neil Young) au travers de onze compositions originales de celui qui fut considéré un temps comme le jeune prodige (trente ans aujourd’hui) de la guitare six cordes.
 Pour ce second album en studio après Arclight, le californien Julian Lage fait appel à deux pointures qui furent un temps sidemen d'un Jim Hall qu’il vénère tant : le bassiste Scott Colley et le batteur Kenny Wollesen. Le claviériste Tyler Chester et le guitariste Jesse Harris (très en vue sur «  Atlantic Limited » et « Whatever You Say, Henry ») participent à quelques plages pour un nuancier d’autres couleurs.


Il est impossible de rester indifférent à Modern Lore tant on balance entre agacement et petits plaisirs face au déploiement de la maîtrise instrumentale éblouissante du leader et de ses compagnons. Les aspects positifs de ces courtes pièces élégantes dominées par la simplicité harmonique et mélodique, plus sophistiquées qu’il n’y paraît de prime abord et qui sont loin de manquer de subtilités, font qu’on se délecte souvent, comme les musiciens, de parcourir la mémoire de la grande période de l’americana. Le hic qui fait pencher la balance du mauvais côté est que les compositions de Julian Lage manquent d’originalité et d’inspiration, que les tempos semblent toujours se dévider à l’identique et qu’au final, le tout manque d’aspérités ; aucune émotion n’arrive à sourdre.


Pour apprécier à sa juste valeur Modern Lore, sans doute faudrait-il écouter cette production trop léchée en mode Radio FM qui semble dévider une musique au kilomètre en voiture sur la Route 66.  Les circonstances des parutions font qu’on écoutait au même moment Music Is de Bill Frisell. Si on met en miroir ces deux albums, le choix s’oriente inéluctablement vers le second.

Chroniques - par Philippe Lesage - 12 mars 2018


Autres articles

Comment