Bill Frisell & Thomas Morgan, Small Town (ECM)

Enregistré en live au Village Vanguard de New York, Small Town est un instantané de la rencontre entre Bill Frisell et Thomas Morgan. Ces deux forces tranquilles proposent un répertoire éclectique sublimé par une gestion de l'espace finement maîtrisé. Trente-quatre ans après avoir enregistré son premier disque pour le label de Munich, le guitariste confirme sa réputation d'excellent mélodiste et coloriste. L'échange entre les deux musiciens est un manifeste à cette virtuosité invisible qui caractérise les deux personnalités que sont Bill Frisell et Thomas Morgan.


Le son est ce qui marque le plus souvent chez le guitariste américain. Dès les premières notes, un espace s'ouvre chargé d'une aura singulière. Le disque débute par la pièce « It Should Have Happened A Long Time Ago » de Paul Motian enregistré sur le disque du même nom en 1984 auquel participait déjà Bill Frisell. La structure statique et méditative du morceau permet au duo de développer un dialogue profond. Chaque note possède son importance au sein de ce dernier. Il n'est pas question de bavardage ici.

Les rôles des musiciens évoluent en permanence. Parfois, la contrebasse tient clairement la place d'accompagnateur – « What A Party » ou « Wildwood Flower » – alliant savamment soutient, interaction et discrétion. D'autre fois, les deux instruments se situent sur le même plan offrant alors un dynamisme au discours. On reste cependant toujours surpris de la justesse des échanges entre ces deux musiciens à l'humilité exemplaire. Une des caractéristiques principales avec laquelle une formation en duo doit négocier est celle de l'espace sonore. Le titre « Small Town » propose un espace dense et chaleureux d'où émane une certaine nostalgie. A contrario « Subconcious Lee » – composition du saxophoniste Lee Konitz, présent le soir de l'enregistrement – laisse plus de vide autours des phrases musicales sinueuses. L'aspect spatial du son et sa diversité possède une importance tout particulière.

La diversité s'exprime aussi au sein du répertoire. S'y trouve notamment « Poet/Pearl » une des premières compositions du contrebassiste ou encore le titre « Goldfinger » – thème du film éponyme de 1964 – plaçant alors la nostalgie au centre des émotions. « What A Party » dénote par sa rythmique entraînante tout comme « Wildwood Flower ». Ce disque est empreint d'humilité et de simplicité à partir desquelles émane une atmosphère sereine. L'immense talent des deux musiciens se concentre avant-tout sur l'émotion. Cette musique se joue des apparences. Sous-couvert d'un aspect simpliste, la puissance de Bill Frisell et Thomas Morgan nourrit cette virtuosité invisible procurant une vitalité et intensité à la musique de Small Town.

Bill Frisell : guitare / Thomas Morgan : contrebasse

Chroniques - par Paul Albenge - 27 juillet 2017


Autres articles

Comment

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out