Pierre Durand/François Chesnel/David Georgelet, The Rich and the Poor, Prado Records/None

La première question qui vient au sujet de cet album est sa pochette, mais qu’est-ce ? un œil, un objectif, un cratère ou alors une roulette de casino peut être en rapport avec le livre de Robert T. Kiyosaki Rich Dad Poor Dad. Mais la recherche s’intensifie en vain, et cependant la pochette reste un élément important, y compris pour cet album sans distributeur et qui ne se trouve qu'en téléchargement sur la page Bandcamp de son label associatif, Prado Records fondé en 2014 par David Georgelet et Benjamin Verdier.

Bredouille quant à la signification de la photo de la pochette, c’est vers la musique que l’attention est portée, n’est ce pas le but escompté ? Mais ne sombrons pas dans la théorie du complot... Les trois protagonistes ont tous un parcours personnel superlativement riche ; Pierre Durand, gaucher contrarié a fréquenté le jazz et les musiques du monde, François Chesnel enseigne au CRR de Caen et joue du jazz mais aussi du classique ; et David Georgelet, producteur de cet album et véritable globe trotteur musical, a entre autres choses travaillé pendant plusieurs années avec la chanteuse coréenne Youn Sun Nah.

The Rich and the Poor est leur premier projet en commun, leur forte personnalité en fait un album où chacun s’exprime à la fois merveilleusement mais seul, sans savoir assez se taire au profit des autres et de l'interaction collective ( « Mr RC » écrit par François Chesnel). L’auditeur est ainsi promené entre deux créations et des reprises très personnalisées d’artistes de styles différents allant de Léonard Cohen, en passant par Keith Jarrett, jusqu’à John Lennon et Paul McCartney ; sans que cette promenade soit toujours des plus évidentes à suivre.

Dernière originalité: ce trio n’a pas de bassiste comme le voudrait le canon traditionnel du jazz. C’est François Chesnel au Fender Rhodes qui joue le walking bass (1) sur « De Drums » de Keith Jarrett. En conclusion, cet album à la pochette indéfinissable est sans doute moins interprété par un trio de jazz que par trois musiciens de grand talent, qui interprètent ensemble reprises et compositions originales avec leurs riches et singulières personnalités, qu'on aimerait entendre communiquer avec plus d'évidence.

Pierre Durand : guitare / François Chesnel : piano, Fender Rhodes / David Georgelet : batterie.

(1) La "walking bass", la "basse qui marche" est une ligne de basse qui consiste à jouer tous les temps en créant une mélodie. Plus concrètement, le bassiste qui fait "une walk" joue des mélodies en noires.


Comment