Le label ACT, une fois encore tourne ses micros vers les musiciens scandinaves. Sur Sun Blowing, ce sont des danois qui s’y collent en une formule saxophone/ contrebasse/drums somme toute assez peu visitée et dont la référence majeure reste l’album de Sonny Rollins au Village Vanguard.

Le bassiste Lars Danielsson et le batteur Morten Lund, qui avaient déjà de eu de fréquentes opportunités de jouer ensemble en des contextes variés, entre autres auprès d’Ulf Wakenius, croisaient le fer pour la première fois, en avril 2014, avec le saxophoniste ténor Marius Neset. Empathie immédiate, entente musicale plus que cordiale, plateforme esthétique commune : « this Music is for real , we hate the fake », profession de foi proclamée sur la pochette du disque. De fait, les titres sont enregistrés somme s’il s’agissait d’une captation «  live » sauf sur   Evening Song For B « où intervient un overdubbed du saxophone. Lars Danielsson amène quatre compositions personnelles dont un très beau Folksong, Morten Lunden en propose deux et Marius Neset une seule alors que la dernière plage est dévolue à The Cost Of Living de Don Grolnick qui fut un temps le pianiste de Michael Brecker à qui Marius Neset semblait vouloir rendrehommage. Sur ces trames mélodiques qui ne manquent pas d’allure, la qualité de l’interplay entre les trois, la fluidité et l’énergie des impros captent l’attention.

Comme toujours chez Act, la pochette est illustrée par une reproduction de peinture, ici un tableau de facture moderniste de Wilhem Morgner (1891- 1917). Les couleurs chaudes sont la traduction du climat du disque pour une musique actuelle qui s’inscrit intelligemment dans les pas d’un Sonny Rollins.

Philippe Lesage

Danielsson Neset Lund, Sun Blowing, Act, 2016

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out