HERMIT'S DREAM

Pourquoi les musiciens sont-ils si productifs et inspirés ? Ce n'est pas fair-play, je n'ai pas choisi d'être critique pour dire des gentillesses !

Je suis donc reparti pour une éloge avec aujourd'hui le disque du bassiste français Laurent Bonnot Hermit's Dream. Avec les ténors de la musique improvisée française que sont Laurent Dehors aux clarinettes, Serge Lazarevitch à la guitare et en invité Médéric Collignon au cornet et au beat-box, Laurent Bonnot prend le parti pris d'une équipe sans batterie ni percussions.

On pourrait s'ennuyer, mais c'est sans compter sur les rythmiciens hors-pair que sont chacun des musiciens. À aucun moment la percussion ne manque, et l'arrivée de Médéric Collignon au beat-box sur « A last request » sonne plus comme un relief bienvenu que comme une tentative de sauver une rythmique qui tomberait à l'eau.

 Les mélodies se retiennent, on bouge la tête régulièrement, les chorus sont bien équilibrés et amenés. On retrouve des reliefs rock prog et fusion, sans que ces influences ne deviennent envahissantes, exercice difficile s'il en est. J'aimerais parler particulièrement du magnifique titre « Une après-midi », composé par le guitariste Pierre Perchaud. C'est en duo entre Médéric au cornet et au chant – quel solo de voix ! – et Laurent à la basse. C'est la parenthèse onirique bienvenue au milieu d'un album très fourni, qui pourrait devenir un peu redondant.

Entre jazz, rock et musique de chambre, Laurent Bonnot signe un album très réussi avec ce qu'il faut d'énergie et de prise de risque, avec un son très naturel et une utilisation parcimonieuse des techniques de studio, ce qui lui sied ici très bien. À écouter, et à voir en live lorsque ce serait possible !


Autres articles

Comment

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out