Ambrose Akinmusire – A rift in Decorum : Live at the Village Vanguard

Comment

Ambrose Akinmusire – A rift in Decorum : Live at the Village Vanguard

Ambrose Akinmusire avait conquis la scène jazz internationale en 2011 avec son 2nd album, When the Heart Emerges Glistening, avant de renchérir trois ans plus tard avec The Imagined Savior is Far Easier to Paint. A 35 ans, le trompettiste américain sort un nouvel album, enregistré en live : A Rift in Decorum : Live At the Village Vanguard.

Comment

Dejohnette/Grenadier/Medeski/Scofield - Hudson

Comment

Dejohnette/Grenadier/Medeski/Scofield - Hudson

Dejohnette/Grenadier/Medeski/Scofield, Hudson(Motema)

C’est comme au poker : on peut emporter la levée avec un brelan d’as, voire avec une simple paire. Ici, le brelan d’as, c’est le batteur Jack Dejohnette, le guitariste John Scofield et le claviériste John Medeski ; on peut aussi s’amuser à appareiller des paires d’autant que le contrebassiste Larry Grenadier, en des contextes divers, a joué avec chacun d’entre eux. Passons en revue les cartes en mains : Jack Dejohnette et John Scofield se sont produits auprès de Miles, certes à des époques différentes mais ils ont partagé les périodes électriques du trompettiste, puis ils ont fondé le trio Beyond. 

Comme Jack, Scofield aime se frotter à des expériences diverses, ce qui l’a amené à croiser le fer avec la formation Medeski Martin & Wood. Bref, ils se sont rencontrés souvent et ont imaginé, lors du Woodstock Jazz Festival, en 2014, de fonder un groupe qui vanterait la beauté des paysages qui baignent la région bordant la Hudson River, où tous résident désormais. En célébrant le 75° anniversaire de Jack Dejohnette, ils disent aussi l’esprit et l’énergie du lieu. Aborder l’âge du batteur permet de préciser que les artères de Scofield ont quinze ans de moins et celles des deux autres complices vingt-cinq ans ; ce qui n’interdit nullement de tisser plus qu’une entente cordiale.


C’est à une plongée dans les années 60/70 que nous convie cet album, qui baigne largement dans l’esprit du fameux festival de Woodstock, lieu emblématique de la région. La traduction concrète de cette apnée se vérifie dans les thèmes puisés dans le répertoire de Dylan, de The Band, de Joni Mitchell et d’Hendrix ; dans les sons folk, blues, rock ; dans la posture de guitar hero ; dans l’envie de pousser parfois la chansonnette ( Jack sur « Dirty Ground ») ; dans les envolées de l’orgue Hammond gorgé de soul. Ils s’amusent comme de sales gamins à arpenter ces lieux de mémoire. Effluves folk, rock, blues, certes, mais leur ADN, c’est le jazz et l’on comprend vite que la véritable clé d’entrée est donnée dans la composition de Scofield : « Tony Than Jack ». La figure tutélaire, en filigrane, c’est Tony Williams et son Lifetime.


A sa parution, la chanson «  Lay Lady Lay » avait essuyé des rires sardoniques de la presse spécialisée : trop fade, trop bluette ; la version rock-reggae offre une autre lecture, attractive. « A Hard Rain’s A - Gonna G-Fall », qui m’a toujours semblé être une des plus belles compositions de Dylan, est très réussie comme l’est « Up On Cripple Creek » du guitariste Robbie Robertson ; elle baigne idéalement dans l‘esprit de The Band (la formation qui n’était pas la formation la plus aimée des puristes à l’époque, avait trouvé un émule en Jack Dejohnette qui déclare « J’ai eu la chance de rencontrer The Band, j’étais fan de leur musique »). Compte tenu du concept, il était impossible de ne pas reprendre «  Woodstock » de Joni Mitchell.  « Great Spirit Peace Chant », de Jack Dejohnette, est une ode enivrante aux nations amérindiennes de l’Hudson avec de lourdes frappes percussives et sons de flûtes en bois.
Il m’a toujours fasciné, qu’il soit entendu aux côtés de Miles, avec Gateway, avec Keith Jarrett,  dans ses albums personnels chez ECM,  Alors, qu’on me permette de plagier Marilyn Monroe : « Happy Birthday, Mr President ».

Chroniques - par Philippe Lesage - 23 juin 2017


Autres articles

Comment

Youn Sun Nah, She Moves On

Comment

Youn Sun Nah, She Moves On

La chanteuse sud-coréenne, devant laquelle nombre de critiques musicaux tombent en pâmoison nous offre un album intimiste à la pudeur troublante ;  entre délices sucrés maniéristeset nouveaux épices poivrés : She Moves On.

Comment

Ahmad Jamal - Marseille

Comment

Ahmad Jamal - Marseille

Le pianiste Ahmad Jamal sort un nouvel album, dédié à Marseille ! Chronique d'un album en visite guidée de La Canebière. L'américain y témoigne de son vieil amour pour la ville.

Comment

 Dave Brubeck Quartet - Live At tHe Kurhaus 1967

Comment

Dave Brubeck Quartet - Live At tHe Kurhaus 1967

Live At The Kurhaus est un enregistrement inédit, de grande valeur mémorielle à plus d’un titre, qui ravivera le sempiternel débat autour de la singularité stylistique du quartet de Dave Brubeck. Il sort sur la collection « The Lost Recordings » du label Fondamenta/Devialet et a été enregistré avec Paul Desmond, Eugene Wright et Joe Morello, sur scène, en 1967.

Comment

Comment

Marc Perrenoud Trio -Nature Boy

Le pianiste Suisse Marc Perrenoud sort un album en trio. Nature Boy dédie ses morceaux ax quatre éléments : l'eau, l'air, la terre et le feu. Il a sorti en parallèle un album en piano solo, intitulé Hamra.

Comment

Baptiste Trotignon/Yosvany Terry - Ancestral Memories

Comment

Baptiste Trotignon/Yosvany Terry - Ancestral Memories

Classique dans la forme, épousant les codes d’une vraie formation de jazz dans la formule largement visitée du quartet, Ancestral Memories est métisse dans sa diction. C’est qu’ils Ils sont cubains les frangins Terry. Avec eux, le pianiste français Baptiste Trotignon et Jeff Tain Watts !

Comment

Kintsugi - Yoshitsune

Comment

Kintsugi - Yoshitsune

Kintsugi : Il faudrait être poète et porteur d’une écriture d’images pour dire le vent, la pluie, les pas dans la neige, les batailles de cette épopée mise en musique. En dépit d’une atmosphère souvent sombre nait étrangement une forme d’apaisement final dans cet album de Kakushin Nishihara, Serge Teyssot Gay et Gaspar Claus, sorti sur le label Les disques du Festival Permanent.

Comment

Alice's Mirror Quartet - Apparent Disorder

Comment

Alice's Mirror Quartet - Apparent Disorder

Le saxophoniste, flûtiste, arrangeur et compositeur Florent Dupuit (toutes les compositions de l’album sauf « Teatrino Delle Suore » sont de sa plume), membre à part entière de la formation Ping Machine, est parti à l’aventure, mais avec une boussole. Il inscrit son premier album personnel dans le cadre d’une esthétique jazz revendiquée mais traversée d’influences diverses

Comment

Orchestre National du jazz - Europa Oslo

Comment

Orchestre National du jazz - Europa Oslo

Après la réalisation de trois disques (Europa Paris en 2014, Europa Berlin en 2015 et Europa Rome en 2016), le compositeur et guitariste Olivier Benoit lève toutes les réticences et conquis la critique musicale nationale avec son dernier opus : Europa Oslo.

Comment

David Enhco - Horizons

Comment

David Enhco - Horizons

L’auditeur se donne tous les droits, dont celui de laisser défiler des images mentales ; quitte à méconnaître les intentions du compositeur. Mais est-ce trahir que de dire que l’album Horizons du quartet de David Enhco distille une sombre poésie, qu’ilbaigne dans un halo lunaire et qu’ilporte au spleen baudelairien ? Plus cinéphilique que théâtral, il nous donne le sentiment de déambuler dans un film noir.

Comment

Cholet/Boclé/Cholet - Initiatives

Comment

Cholet/Boclé/Cholet - Initiatives

C’est une difficile loi que celle de la formule du trio piano/ contrebasse/ batterie à laquelle se frotte Jean-Christophe Cholet : doit-on aller vers du piano accompagné ou favoriser un interplay qui fasse surgir une faconde commune ? Initiatives s’inscrit dans la lignée des trios menés par Oscar Peterson et n’aurait pas déplu au regretté Pierre Bouteiller qui aimait tant le beau piano et les trios exemplaires.

Comment

Oliva/Abbuehl/Hegg-Lund - Princess

Comment

Oliva/Abbuehl/Hegg-Lund - Princess

Princess, l'album de Stephan Oliva, Susanne Abbuehl et Oyvind Hegg-Lunde, sorti sur le label Vision Fugitive, évoque les influences de Ran Blake, Jeanne Lee ou Keith Jarrett. Minimalisme, sens de l'espace et du silence construisent son architecture...

Comment

Pulcinella - ¾ d’once

Comment

Pulcinella - ¾ d’once

3/4 d'once est le deuxième album du quartet toulousain Pulcinella.D’âme, cette formation n’en manque pas, ni d’esprit, les quatre musiciens facétieux nous entraînant, au rythme d’une fanfare circassienne à l’énergie revigorante, visiter un chapiteau imaginaire et haut en couleurs.

Comment

Avishai Cohen - Cross My Palm With Silver

Comment

Avishai Cohen - Cross My Palm With Silver

Cross My Palm With Silver est le second opus du trompettiste israélien devenu new yorkais en 1997 sur ECM, un label qui semble être le lieu de résidence idéal pour qu’il puisse exposer sa musique. En 2016, il avait proposé Into The Silence avec les mêmes musiciens.

Comment

Un Poco Loco - Feelin' Pretty

Comment

Un Poco Loco - Feelin' Pretty

Un peu fou ce trio formé par  le tromboniste Fidel Fourneyron, le clarinettiste/ saxophoniste ténor Geoffroy Gesser et le contrebassiste Sébastien Beliah ? Non, plutôt porté à la parodie et vers une douce dérision.  En choisissant de baptiser leur trio d’un titre d’une composition du pianiste Bud Powell, les musiciens mettent cartes sur table.

Comment

BIG 4 + 1 - 7 Years

Comment

BIG 4 + 1 - 7 Years

Ce quatrième disque du quartet Big Four en sept années d’explorations collectives se devait d’être enregistré en public pour s’enivrer de l’énergie immédiate de la scène. Conclusion : une musique dérangeante à cent lieues d’un quelconque pathos ou d’une virtuosité creuse.

Comment

Benoit Lugué - Cycles

Comment

Benoit Lugué - Cycles

Il faut se rendre à l’évidence, dans Cycles, le premier album en leader du bassiste Benoit Lugué, tout a été mûrement réfléchi. Du choix de l’esthétique générale (quelque part entre jazz, rock et funk)  à celui des sidemen. Le leader a fait appel à des « pointures » à la technique superlative certes mais qui ont aussi du feeling à revendre.

Comment

Le Migou, California Love

Comment

Le Migou, California Love

Quelle musique derrière le titre de l’album California Love ? Une BO déjantée de western, une country –music dessalée ? A sa manière, California Love est une déclaration d’amour aux grands espaces de nos lectures d’enfance et à l’americana sound. C’est la version onirique et distanciée du Far West américain, entre country, folk et blues.

Comment

François Couturier Tarkovsky Quartet - Nuit blanche

Comment

François Couturier Tarkovsky Quartet - Nuit blanche

Le pianiste François Couturier poursuit avec ce nouvel opus sa trilogie entamée en 2006 chez ECM et dédiée au cinéaste russe Andrei Tarkovsky. A l’instar du réalisateur soviétique, qui n’a eu de cesse d’explorer la frontière ténue séparant l’imaginaire du rationnel, cette « nuit blanche » se propose de nous plonger dans un état second,

Comment