Depuis les années 1960, les Disques Futura et Marge ont produit plus de 150 albums avec, avouons-le, peu de fausses notes. De nombreuses pépites injustement méconnus, des audaces, des expériences... Le tout ordonné par rubriques et par couleurs, que suit Djam pour tenter de tracer un itinéraire bien sûr incomplet et entièrement partial. Suivez le guide!

Futura : de jaune vêtus, la collection Futura est la plus ancienne et la plus prestigieuse du catalogue. 65 titres, avec encore une fois des rubriques (« Red », « Swing », « Voix »...) La liste des musiciens impressionne : Michel Portal, Mal Waldron, Steve Lacy, Jacques Thollot, François Tusques, Dexter Gordon, Joachim Kühn, Anthony Braxton... N'en retenir qu'un est plus qu'une gageure ! Mais le Parisian Solo (1971) de Jaki Byard a notre faveur, pour ceux que Blues and Smoke (1960) n'avait pas contentés.

Jazz Unité : les disques violets, au nombre restreint de quatre. Enregistrés pendant la période d'activité du Jazz Unité de la Défense. L'enregistrement du Sud-africain méconnu Johnny Dyani, en duo avec Mal Waldron sur Some Jive Ass Boer (1981) est notamment à écouter sérieusement : plus de trente ans après, ça file toujours des frissons.

Impro : huit albums consacrés à l'improvisation (d'où le nom...) habillés de vert, et dont la moitié d'Archie Shepp dont on aime les deux hommages aux anciens Bechet et Parker, qui feront taire ceux qui doutent de son talent. Plus insolite, l'enregistrement du concert de Barney Wilen & Dièse 440, Live in Paris at the Théâtre du Forum des Halles (1983) permet de revenir aux premières expérimentations électroniques des jazzmen de l'époque.

511z4Sf9HSL._SY355_

Hôte Marge : La collection la plus récente, créée en 2009. Gérard Terronès y accueille des artistes mais ne s'occupe pas de la production, pour fournir un espace de soutien aux nombreux musiciens qui viennent sonner à sa porte. On y trouve malgré tout des noms connus, comme Tony Malaby en duo avec Richard Bonnet (Haptein, 2012) ; ou encore Hasse Poulsen, également avec Richard Bonnet (Colors in Water and Steel, 2014). A Djam, on aime bien sûr l'album du Healing Unit, Music to Run and Shout (2013) !

healingunit_musictoru_101b-copy

Blue Marge : Forte de quinze titres caractérisés par la présence de voix et de retour aux racines du Blues, la série bleue a aussi ses très grands noms : Roy Haynes, Sam Rivers ou encore Abbey Lincoln. Mais infatigablement, on réécoute le Attica Blues Big Band d'Archie Shepp et son live In Paris de 1979 !

Marge : Les disques rouges furent créés après 1975, dans la continuité de Futura. L'orientation Free du catalogue est assez nette mais n'empêche pas la présence de Ted Curson, ou Philly Joe Jones pour ne citer qu'eux. On y retrouve les plus jeunes protégé(e)s de Gérard Terronès, dont ces dernières années certains albums d'Alexandra Grimal et Sophia Domancich. Le trio de cette première avec Antonin Rayon et Emmanuel Scarpa, Shape (2008) permet de comprendre combien est méritée l'ascension de la saxophoniste française depuis.

Alexandra_Grimal

Quelques actualités, car Gérard Terronès insiste : il ne regarde pas en arrière et va de l'avant. Vous pourrez l'accompagner dans ses nouveaux projets à la rentrée :

  • les concerts qu'il organise à la Java reprennent le lundi 21 septembre avec le Healing Orchestra de Paul Wacrenier. Jusqu'à juin 2016, ils se poursuivent tous les seconds lundi de chaque mois.
  • A la Java toujours, le groupe qu'il a créé et dirige avec Jean-François Pauvros, Futura Expérience, jouera à partir d'octobre les troisième ou quatrième lundi de chaque mois.
  • Et bien sûr, des parutions et rééditions prochaines sur le catalogue des Disques Futura et Marge !

Pierre Tenne

A lire et relire, l'entretien fleuve avec Gérard Terronès ainsi que l'historique de sa carrière !

Pour un aperçu exhaustif du catalogue ou pour faire ses emplettes, il suffit de se rendre sur le site des disques Futura et Marge.

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out