AnTiChAmBre(S) - Festival des rêveries soniques

Actualités - par Philippe Lesage - 14 juin 2017

Ou la nouvelle scène des ensembles de musiques de chambre acoustiques «  inclassables »
Quelque chose bouge ; de jeunes labels indépendants comme Dark Tree Records, Drugstore Malone, Umlaut Records ou OnzeHeureOnzeinvestissent des champs sonores à la croisée des chemins de la musique improvisée contemporaine, de la musique répétitive et des musiques actuelles, mais dans une forme acoustique très particulière fort éloignée de l’effervescence bruitiste. Encore peu soutenue par les medias, cette nouvelle scène donne de la voix les 14 et 15 juin en l’église Saint Merry, sise près de Beaubourg, sous la direction artistique du flûtiste Joce Mienniel, du multi-instrumentiste Sylvain Riflet et d’Alexandre Pierrepont, l’auteur d’essais sur le free jazz. Et il en faut du courage et de l’abnégation pour se lancer dans une telle aventure sans subventions aucunes.


La singularité de ce festival est de marquer un retour à l’acoustique (les guitares électriques qui seront présentes seront peu amplifiées) en rassemblant six formationsqui aiment travailler la lenteur, les timbres, les textures, les tessitures. Pour créer le dialogue entre les ensembles invités, le dispositif scénique positionne le public dans la travée centrale de l’église entre deux scènes de chaque côté de lui ;  ainsi les deux formationsen«  face à face », auront la possibilité de tuiler leurs sons comme un passage de relai d’une suite musicale à une autre, d’une coda pour l’un vers une introduction pour l’autre.


A 20h, chaque soirée accueille trois formations et le programme se révèle fort alléchant. Le 14 juin, se produiront le Quatuor Machaut, Hubbub ainsi que Aum Grand Ensemble alors que le 15 juin seront présents Fenêtre Ovale, Art Sonic et le trio Tournesol.


Présentons en quelques mots chacun de ces ensembles. Le Quatuor Machaut propose une transcription pour quatuor de saxophones de la Messe de Notre Dame de Guillaume de Machaut. Cette expérience sonore et spatiale, qui intègre la riche polyphonie médiévale du XIV° siècle dans la cadre des compositions de Quentin Biardeau (qui embouchera son sax ténor), trouve idéalement sa place dans la réverbération acoustique d’une église. Sous la direction de Baptiste Bouquin, les quatorze musiciens du Aum Grand Ensemble (avec entre autres Alexandre Herer, Julien Ponvianeet Antonin Tri-Hoang) souligneront leur propre vision de la lenteur alors que le quintette Hubbub (avec Edward Perraud) travaillera un espace mouvant, peuplé de strates, de résonances, de zébrures etd’étirements. Le trio Tournesol du guitariste Julien Desprez, du contrebassiste Benjamin Duboc et du batteur Julien Loutelier offrira une phonosynthèse inouïe qui semble faire le buzz dans le landerneau des musiques nouvelles. Largement inspiré de Ligeti et de Moondog, le quintette à vents Art Sonic où évoluent les directeurs artistiques du festival Sylvain Riflet et Joce Mienniel travaillera la spatialisation comme outil de création sonore et Fenêtre Ovale, le quintette emmené par Eve Risser défendra les compositions de Karl Naëgelen.


Autres articles

Comment

Member Login
Welcome, (First Name)!

Forgot? Show
Log In
Enter Member Area
My Profile Not a member? Sign up. Log Out