Young Cat [yuhng kat] Jeune chat :

1. Jeune mammifère carnivore (félidé), sauvage ou domestique, au museau court et arrondi.

2. Familier. Terme d'affection, de tendresse adressé à quelqu'un. 

3.Jazz. Jeune personne possédant une aptitude naturelle à concevoir et à créer de la belle musique. 

 

1er décembre, concert du pianiste Bastien Brison entendu précédemment avec Uptake, Sangoma Everett ou encore Ari Hoenig. Depuis l'étage, les accords de piano montent et résonnent puissamment. Nous ne sommes pas à l'Eglise, mais bien à la cave du 38'riv, où le grand blond au chapeau melon est accompagné par le virevoltant David Paycha à la batterie et la contrebasse boisée de Clément Daldosso. Du groovy "Blind" à la douceur modale de "Ithaca", il fait preuve de subtilité et se montre captivant : pas question de phrases tape-à-l'œil agencées au petit bonheur la chance mais bien d'idées mélodiques limpides.

Le trio sait prendre son temps pour titiller la salle et paradoxalement, ce même temps défile précipitamment à les écouter le prendre...  Rendus au dernier morceau, les musiciens font un clin d'œil bienvenue à la tradition New Orleans et invitent le très en verve Noé Codjia à la trompette.

Des liens utiles : http://www.bastienbrison.com ethttp://www.38riv.com

Bastien Brison

Bastien Brison

 

Non loin, rue des Lombards, plus tard, le 22 décembre, un autre jeune chat arpentait d'autres gouttières. Après une belle année et une finale du concours de La Défense, le jeune Frédéric Perreard moissonnait un concert de gala gagné  au trophée jeune du Sunset-Sunside. Accompagné de Samuel F'Hima à la contrebasse et Arthur Allard à la batterie, le maestro nous livre pour commencer un "Con alma" moderne et délicieusement coloré où l'on peut apprécier sa merveilleuse palette sonore.

Au fil de compositions tout aussi colorées, le pianiste navigue sans complexe d'un extrême l'autre, possédé d'une folle et imprévisible énergie. Sa musique sait dégager tant de liberté que chacun y trouve sans peine une place de choix pour s'exprimer et se mettre en valeur ; permettant aux musiciens de dialoguer et entretenir une alchimie de tous les instants. Avant d'ouvrir la jam aux jeunes chats parisiens en devenir, le trio conclut avec "Beautiful days", où les beaux accords du thème contrastent heureusement avec le développement tranchant que les musiciens nous proposent. 

Des liens nécessaires : http://fredperreard.com et http://www.sunset-sunside.com

Frederic Perreard

Frederic Perreard

 

Enfin, notre ultime litière du mois de décembre 2015 met en lumière des youngs cats confirmés en passe de devenir incontournables. Composé de néo-trentenaires britanniques, le groupe GoGo Penguin était présent le 7 décembre au Divan du monde pour un showcase privé. Ils y présentaient en exclusivité le répertoire du très attendu Mad man object, qui paraît le 5 février chez le label Blue Note.

 

GoGo Penguin

GoGo Penguin

D'abord dans la lignée de EST et The Bad Plus, les natifs de Manchester proposent avec ce répertoire un jazz de plus en plus poli par la pop et l'électro. En synthétisant de façon unique ces mouvements, ils explorent des espaces vierges et passionnants où le collectif prime sur une quelconque démonstration individuelle. Contrairement aux sus-nommés EST ou The Bad Plus, aucun solo en bonne et due forme ne s'ébauche, mais plutôt un espace ouvert où se développent riffs et mélodies. Leur approche musicale n'est pas celle, "classique", de solistes se retrouvant pour échanger sur des grilles mais plutôt celle d'un groupe possédant un son et une identité et cherchant avec ce nouveau répertoire à repousser cette idée à son extrême limite.  Pour clore la soirée, le groupe choisi son tube ("Garden dog barbecue") qui montre avec brio les possibilités qu'offrent des instruments acoustiques à reproduire des effets digitaux.  

De bons liens : http://gogopenguin.co.uk et http://www.divandumonde.com

Thomas Beuf

Comment